2 Oct 2016

La Planète des sages : Rise of the YouTubers

Publié à 19h45 par sous Actualités, Esprit critique, Scepticisme et zététique

Ce blog, laissé à l’abandon pendant plus de deux ans et demi, vient de reprendre ces derniers jours quelque semblant de vie. Tel l’Imhotep de La Momie, nous voici donc revenus de l’empire des morts – pour combien de temps, ça, nous ne le savons pas encore… Pourquoi nous sommes-nous retirés ces dernières années, que s’est-il passé pendant tout ce temps, et quels nouveaux projets nous réserve l’avenir ? Petit point d’étape pour vous tenir au courant – et vous parler de nos super nouveaux amis 🙂

Attendez, parce que la théorie de l'évolution est validée, maintenant ? Moi qui croyais que Grimault avait "prouvé" que non...

Parce que la théorie de l’évolution est valide, maintenant ? Moi qui croyais que Grimault avait “prouvé” que non…

1. Le passé : si peu de temps, et tellement à faire

Nous avons commencé à nous éloigner de ce blog il y a 3 ans et demi, alors que le climat délétère autour de La Révélation des pyramides commençait à nous peser (insultes et menaces de Grimault et de ses détracteurs, répétition à longueur de temps des mêmes arguments, incapacité des tenants à se remettre en cause – alors qu’on les voit maintenant confirmer qu’on avait raison depuis le départ…). Nous focaliser sur quelques spectacles de magie bien sympathiques nous a permis de souffler un peu, mais cela aussi n’a duré qu’un temps, car en parallèle, les autres projets et, pire, la vie personnelle et professionnelle a lentement mais sûrement accaparé toute notre énergie…

Il faut ajouter que nous avions également atteints certains des objectifs que nous nous étions assignés : développer notre esprit critique, apprendre à en user avec discernement sur nos sujets d’intérêt, dont de bonnes grosses théories du complot qui tachent… et nous rapprocher des quelques sceptiques et zététiciens dont nous admirions le travail (CAZ à Nice, Afis à Paris, et toute une foule d’individus ayant un esprit sain dans un corps… qui aime bien la bonne chère 😉 !).

Curieux de ne pas voir de groupe sceptique structuré se former sur Paris, quand les pôles dominants en France se trouvaient à Grenoble (et Nice et Marseille, dans une moindre mesure), une poignée d’entre nous, à la suite des rencontres de l’Afis, réfléchissait à ce que nous pouvions mettre en place dans la capitale.

Et c’est ainsi que nous avons complètement loupés le virage qui était déjà pris, sur internet, par les plus malins d’entre nous 😃

2. Le présent : scepticisme 2.0

Car le mouvement que nous n’avions pas vu venir, l’évolution que nous n’avions pas du tout anticipée, c’était la montée en puissance des YouTubeurs. L’arrivée sur le devant de la scène sceptique d’individus brillants et motivés ayant perçu tout le potentiel des vidéos pour transmettre avec talent messages et outillage critiques. Dans la foulée des YouTubeurs beauté, humour ou jeux vidéo, face à nos blogs à papa, les membres de ce sous-groupe de YouTubeurs scientifiques a su mettre à profit le format de la vidéo courte pour promouvoir l’usage de la raison et de la méthode scientifique. Merci à eux pour ça 😃

Surtout que, comme pour les autres YouTubeurs, certaines caractéristiques épatantes renforcent encore notre admiration :

  • La décentralisation : beaucoup n’habitent PAS à Paris, qui n’est donc plus le point autour duquel gravite toute initiative, et nous ne doutons pas que s’écarter d’une vision parisiano-centrée contribue grandement à la fraîcheur du regard de tous ces créateurs
  • La multi-talentualité (si ce mot n’existe pas, il devrait) : être talentueux sur au moins deux ou trois plans semble être l’un des critères pour devenir un bon YouTubeur. Car en plus de leur capacité à écrire, tourner et monter, en plus des connaissances qu’ils dévoilent sur leurs sujets (certains ont plusieurs chaînes en parallèle, hein, tant qu’à faire, tel Vled Tapas avec La Tronche en biais et Le Set barré), ces réalisateurs sont aussi dessinateur, comique ou musicien… Des qualités d’autant plus remarquables que nombre d’entre eux donnent l’image de parfaits autodidactes (et pour cause : on a du mal à s’imaginer qu’une scolarité hyper intense leur aurait laissé le temps de faire tout ça à côté !)
  • La collaboration : à la manière des héros de comics, les YouTubeurs sont dans une logique de cross-over ; ils aiment faire des vidéos à plusieurs, ou ne serait-ce que des renvois les uns vers les autres. C’est comme de la bonne science. On avance ensemble, on est respectueux des talents et conscients des avantages comparatifs de chacun. Y en a pas un pour dire qu’il a tout vu, tout fait, et qu’il est mieux que tout le monde (#jesuisTrump), et ce depuis qu’il a 13 ans (#jesuisGrimault). Quand vous mélangez ça à leurs nombreux talents, vous obtenez des bijoux comme cette reprise du thème de Diablo :

Et puis ils sont jeunes ! Voire parfois très jeunes. L’Aurélien de la chaîne YouTube Motorsport Gigantoraptor n’a que 15 ans (et on aurait dû se douter que ce n’était pas n’importe qui : il n’est autre que le fils de Raphaël Enthoven – et Carla Bruni !). Tu vois, Grimault, quand dans 37, 40 ou 42 ans (on n’a jamais très bien compris), on l’entendra raconter que lui avait commencé à faire des trucs cool à 14 ans… eh ben on aura des éléments pour le croire 😉  !

Nous ignorons si l’évolution est liée à cette popularisation des YouTubeurs mais, ces derniers mois, le groupe Facebook Zététique n’a fait lui-même que croître et essaimer, le groupe principal devenant trop gros pour permettre de traiter tous les sujets. Des thématiques spécifiques ont donné lieu à l’éclosion de sous-groupes spécialisés : archéologie, psychologie, sujets de société

Dans tous ces groupes, dans toutes ces conversations, que l’on se revendique “zététicien” ou pas, que l’on ait envie ou non de se voir coller une étiquette, le point commun reste le respect pour la méthode scientifique et l’envie de l’appliquer au quotidien dans tous les domaines qui nous intéressent (du paranormal à la religion, des complots aux mouvements anti-sciences, de la politique aux questions de genre…).

Et, aujourd’hui, cette communauté vibrante décline enfin ses activités dans le monde réel sur Paris (ah, quand même !), avec bon nombre de rendez-vous mensuels (on va bientôt atteindre un évènement par semaine !) :

Il ne faut pas s’arrêter là : il reste encore beaucoup de jours de l’année sans rien de prévu. Liste non exhaustive d’autres concepts d’évènements à créer :

  • L’Afterwork zét
  • Les rencontres sportives zét
  • Les orgies zét
  • Zététique et naturisme
  • Etc.
Zét que des alcoolos, t'façon !

Zét que des alcoolos, t’façon !

3. Le futur : du scepticisme en action avec de l’ironie dedans

L’apport positif des YouTubeurs dans la promotion des sciences et de la démarche critique n’a pas échappé aux institutions (« ah, vous êtes dans le Système ! vendus ! bouh ! pas bien ! les aliens avec nous ! »).

Lundi dernier, l’AMCSTI récompensait La Tronche en biais (LTEB) pour l’ensemble de son œuvre par la remise du prix Diderot. Étienne Klein, petits fours et cérémonie secrète illuminato-rose-cruço-CIAo-franc-maçonne nous ont permis de réfléchir à plusieurs à de meilleures façons d’établir la domination des reptiliens mangeurs d’enfants sur les populations asservies du monde (#oupas).

Ce qui valide aussi notre décision de nous rapprocher d’eux 😃  ! Les membres de LTEB nous ont en effet invités à les rejoindre dans le cadre de l’association qu’ils souhaitaient former pour promouvoir l’esprit critique ; c’est ce qui a donné lieu à la création de l’ASTEC, l’Association pour la Science et la Transmission de l’Esprit Critique (on est d’accord pour dire que « Transmission » n’est pas le terme le plus adapté mais, que voulez-vous, on tenait à avoir un nom aussi joli qu’ « ASTEC »).

Qu’est-ce que cela change pour nous – et vous ? À ce stade, pas grand-chose (enfin si, on se fait de bonnes soirées ensemble, nous, mais bon ça nous regarde !). Quelles formes plus concrètes pourraient prendre nos collaborations ? Nous verrons bien.

En tout cas, c’est cette reconnaissance officielle du travail des sceptiques et l’explosion en vol de l’aventure LRDP, mi-septembre, qui nous ont donné envie de nous remettre un peu à l’écriture. Ce feuilleton de la rentrée nous a paru bien plus excitant que celui de l’été sur le burkini. Nous avons surtout envie de boucler avant la fin de l’année notre série sur LRDP commencée il y a bientôt 4 ans ; après cela, nous verrons bien ce que nous ferons…

Nous avons envie d’en faire plus. La vidéo est le bon format pour susciter l’intérêt et transmettre des messages simples qui vont rester. Le blog est le format adapté pour développer des idées. Il reste autre chose à inventer pour faire véritablement contrepoint au grand magma des croyances antiscientifiques qui polluent nombre de débats, notamment sur internet. Nous y travaillons. Les travaux de Gérald Bronner nous inspirent. Si vous avez des idées à nous proposer, venez nous en parler !

Vanitas vanitatum

Vanitas vanitatum

À noter que nous nous sommes, aussi, posés la question de l’intérêt de garder un ton sarcastique dans certaines de nos productions. Humour et ironie ne seraient-ils pas contreproductifs, en braquant toutes les formes de « croyants » ?

Nous avons conclu que non, nous n’allions rien changer. Oui, nous allons continuer à user d’ironie. Tout à l’air d’être tellement premier degré chez les mystico-conspi que l’humour nous paraît en soi un remède à la croyance au grand n’importe quoi. Il y a une telle tendance à se prendre au sérieux chez eux, à prendre pour argent comptant leurs propres élucubrations, que nous ne pouvons qu’encourager via l’humour une première forme de détachement. À croire que ces gens-là sont incapables d’auto-dérision, une qualité trop peu compatible avec le message effrayant de « tout le monde nous cache tout et/ou nous hait et/ou veut nous faire taire » (cf. Le Nom de la rose, que nous n’apprécions pas seulement pour son Guillaume de Baskerville, lointain cousin de notre fameux Guillaume d’Occam)…

Donc voilà, sachez-le : charlatans, gourous et vendeurs de vent, vous trouverez toujours sur votre route des gens comme nous prêts à dénoncer vos mensonges et vos arnaques… et juste se foutre de votre gueule. Parce qu’y a pas de raison.

Et que ça fera un sujet de déconnade supplémentaire lors de la prochaine soirée zét !

Conclusion

Musclez-vous l’esprit critique ! Doutez avec méthode ! Nous en aurons tous besoin, cette année : les élections présidentielles en France vont alimenter tellement de discussions et donner lieu à tellement d’argumentations bancales à l’emporte-pièce qu’il nous faudra bien ça pour faire le tri entre toutes les absurdités déversées dans les médias…

Pour aller plus loin :

Auteurs :

2 réactions à l'article « La Planète des sages : Rise of the YouTubers »

  1. fabtotoro a écrit :

    bonjour bonjour..j imagine que vous aussi vous avez pensé a l Association Zététicienne pour la Transmission de l Esprit Critique….?

    Thumb up 0

  2. Maître Lupin Maître Lupin a écrit :

    Bonjour fabtotoro ! En fait, nous avions très vite décidé de ne pas nous revendiquer de la zététique, et donc de ne pas faire figurer le mot dans notre nom. Dans les objectifs de l’association, il y a d’abord une véritable volonté de faire de la vulgarisation scientifique et, ensuite, de promouvoir l’esprit critique, qui nous semble être un concept plus large que la zététique, et moins susceptible de braquer certaines personnes.

    Thumb up 1