Archive de l'auteur

Pour clore l'année en beauté

Suite et fin de notre analyse du Cygne noir de Nassim Nicholas Taleb. S’il nous est impossible de prédire l’occurrence des cygnes noirs, que pouvons-nous faire pour nous en prémunir ou, mieux, bénéficier des opportunités qu’ils représentent ? Nous conclurons cette première année d’existence de notre blog en revenant sur la façon dont le livre aborde et dépasse de nombreux sujets traités dans nos articles au cours des douze derniers mois.

Lire l’article »

Le cygne noir, c'est du grand art

Après notre immersion dans la complexité, voici venir un article qui nous permettra de clore la “saison” en beauté : il y sera question de cygnes noirs, des évènements improbables si dévastateurs qu’ils modifient durablement le cours des choses. Nassim Nicholas Taleb leur a consacré un livre subversif dans lequel il expose les nombreux travers affectant notre façon de raisonner. Sommes-nous aptes à détecter les cygnes noirs, et pouvons-nous les prévoir ?

Lire l’article »

J'espère que vos paupières ne sont pas déjà lourdes

Le principe du rasoir d’Occam incite à la simplicité, mais cela signifie-t-il que le monde est naturellement simple ? Edgar Morin en doute, qui décrit dans son Introduction à la pensée complexe comment la recherche scientifique s’est coupée de la réalité à force de la découper en tranches. Progressant à tâtons dans une caverne sans issue, devenus aveugles à force de mutiler le réel, devons-nous apprendre à appréhender la complexité ? Attention, lecteurs insouciants : voici un article… pas simple.

Lire l’article »

"Je voulais dire un truc, mais Sean Connery"

Fondement de la rationalité scientifique, le principe du rasoir d’Occam peut être invoqué lors des débats sur l’existence d’entités douteuses (Dieu, fantômes, extra-terrestres) ou l’explication de phénomènes controversés (voyance, paranormal, théories du complot…). Parce qu’il est délicat à définir rigoureusement, cependant, son emploi donne souvent lieu à des contre-sens, des approximations ou des extrapolations hasardeuses. Quel est son sens véritable, et qu’a-t-il à proposer aux esprits sceptiques ? Là où il passe, la mauvaise herbe repoussera-t-elle ?

Lire l’article »

M'enfin, c'est aux machines de travailler pour nous

Des polémistes à la plume assassine s’attaquent sans scrupule au “dogme du travail”. Pourquoi le dur labeur est-il autant valorisé, pourquoi la paresse et l’oisiveté sont-elles si décriées ? Nous suggérons ici la lecture de deux textes hautement subversifs appelant à la réduction du nombre d’heures travaillées. Quelles illusions dénoncent-ils, quelles croyances remettent-ils en cause ?

Lire l’article »

C'est vrai qu'on pourrait trancher la tête de ceux qui ne réussissent pas au test...

Après avoir présenté les principes de la lecture à froid puis employé ses techniques pour analyser un exemple d’ “expérience médiumnique”, nous finirons par décrire comment se prémunir contre cette vilaine forme de manipulation. Comment la lecture à froid produit-elle ses effets ? Comment les détecter, et comment les bloquer ? Armés des recommandations suivantes, vous pourrez vous affronter aux pouvoirs de ceux qui se revendiquent voyants ou médiums. Vous saurez mettre à jour les plus vils charlatans… Pour que seuls restent sur le marché les véritables clairvoyants. S’il en existe.

Lire l’article »

Je vois des gens qui sont morts cinématographiquement, ils ne savent même pas qu'ils sont morts !

Peut-on parler avec les morts ? Voir l’avenir dans une boule de verre, un jeu de cartes médiévales, ou même une main moite et calleuse ? Les pouvoirs “psi” ont-ils une quelconque existence ? Bref, le monde moderne abrite-t-il des individus extraordinaires, médiums ou voyants, capables de prédire le futur ou lire dans nos pensées ? Indépendamment de la réponse à ces questions, des méthodes reconnues permettent de faire croire au don de clairvoyance ; on les rassemble sous la notion de “lecture à froid” (cold reading). Pour présenter l’esprit et les techniques de cette discipline occulte, nous prendrons ici comme référence The Full Facts Book of Cold Reading, par Ian Rowland.

Lire l’article »

Yo baisse les yeux, quand tu me regardes !

Un nouveau sport de compétition, récemment débarqué d’outre-Atlantique, connaît un succès grandissant : le staredown. Le public est séduit par le mélange de simplicité (apparente) et d’exigence (véritable). Le but du jeu ? Fixer son adversaire les yeux dans les yeux, comme on le fait quand on est enfant. Sauf que la bête compétition d’ego est devenue discipline aux règles codifiées, et depuis peu sport professionnalisé. La connaissance des techniques mises au point par les plus grands joueurs éclaire quelques caractéristiques méconnues d’un outil que l’on croit maîtriser : l’œil.

Lire l’article »

La Terre est une orange verte

L’économie a mauvaise presse. Les représentants de la discipline sont accusés de ne jamais voir venir les crises, mais d’avoir toujours quelque chose à dire, rétrospectivement, sur les raisons du désastre. D’autant qu’ils en profitent alors pour encourager des mesures “correctives” exacerbant les problèmes. Loin d’être infondées, ces attaques contre les idiots utiles du capitalisme ne sauraient nous détourner des approches économiques les plus originales. Freakonomics explore la “face cachée” des choses.

Lire l’article »

L'homme marchant sur la lune ? Mon oeil !

Stanley Kubrick est souvent désigné comme le véritable réalisateur du film de l’alunissage états-unien de 1969. De farouches détracteurs de l’Histoire officielle auscultent images et vidéos des missions de la NASA, en quête d’indices démontrant la supercherie. Cherchent-ils au bon endroit ? Dans un documentaire troublant, Jay Weidner propose une extension fascinante à la théorie du complot : The Shining est un message codé de Kubrick pour révéler au public son implication dans le canular lunaire.

Lire l’article »

Page 1 sur 212