Archive de la catégorie « Croyances et dogmes »

Adam a quand même l'air de se poser des questions (il fait bien, y a un piège)

Comme annoncé la dernière fois, nous avons bien envie d’exercer un peu notre esprit critique au quotidien. Envie d’analyser, contester et hacker ce qui nous tombe sous la main. Et en particulier les grands principes, dogmes et conventions, toutes ces croyances limitantes qui réduisent notre liberté de pensée sans que nous n’y prenions garde. Commençons aujourd’hui avec une expression courante : “un tiens vaut mieux que deux tu l’auras”.

Lire l’article »

… et récolte la Raison ! Prolongez l’expérience sur le site de notre partenaire sceptique, le très mystérieux Lazarus Mirages.

Lire l’article »

Expérience classique de télékinésie

Comment apprendre à penser en dehors de la boîte ? L’analyse des systèmes profite de la curiosité et de la passion des hackers, ces bidouilleurs qui peuvent user de leur créativité aussi bien pour traquer les limitations des codes que pour proposer des solutions aux problèmes abordés sous un angle trop réducteur. Sur ce blog, nous déploierons nous aussi cette approche pour renforcer notre esprit critique : lançons notre opération “hacker ouvert” !

Lire l’article »

Crois-le ou pas, Robert, tu vas être mis à l'honneur, aujourd'hui

Où l’on s’interroge sur les états du monde qui nous sont accessibles, ce qui limite nos possibilités, et pourquoi. L’occasion d’introduire un principe qui nous est cher, la sélection, ainsi qu’une idée que nous mettrons souvent en pratique sur ce blog, la négociation des croyances.

Lire l’article »

Charles, reviens chatouiller notre réflexion en nous faisant des Tilly Tilly !

Charles Tilly pointe le rôle social des explications que l’on donne à ses interlocuteurs en réponse à la question pourquoi. Dans Why?, il montre comment l’acceptation ou le refus d’une raison ne tient pas tant à son degré de vérité intrinsèque qu’à la nature de la relation qui unit le questionneur et le questionné. On en déduit des principes pour améliorer notre intelligence sociale et nos facultés de communication.

Lire l’article »

Why not?

Dans son ouvrage Why?, le sociologue Charles Tilly classifie les différents types de raison que l’on peut apporter pour décrire et expliquer un phénomène. Il s’intéresse ensuite au rôle social que jouent ces raisons : par-delà leur valeur de vérité, ces explications seraient-elles déterminées par la nature des relations qui unissent les interlocuteurs ?

Lire l’article »

Page 3 sur 3123