8 Mar 2013

Révélation(s) en série (2/5) : Grimoire & Poudlard

Publié à 4h15 par , , et sous Croyances et dogmes, Histoires, images et symboles, Langage et communication, Psychologie, Scepticisme et zététique

Seconde partie de notre enquête sur La Révélation des pyramides (LRDP) : après avoir présenté notre démarche, et détaillé pourquoi examiner la forme est utile avant même d’étudier le fond, nous nous intéressons aujourd’hui aux deux auteurs du documentaire. Au vu de leurs travaux antérieurs et de leur attitude générale, que pouvons-nous présumer de leur état d’esprit et de leurs motivations ?

Note introductive : Cet article a été rédigé à partir des nombreuses sources d’informations en ligne disponibles à la date de rédaction. Il pourra évidemment être amendé au regard des nouveaux éléments apparus suite à la publication et, en particulier, s’il s’avère que certains éléments sont faux, ou si nous obtenons des réponses aux diverses questions soulevées. La critique est vivement encouragée et, comme il se doit, toute personne s’estimant injustement traitée dispose d’un droit de réponse, que nous nous engageons à respecter. Merci donc de contribuer à notre recherche par une approche constructive, en nous poussant à modifier, ajouter et enrichir plutôt que retrancher, mutiler ou détruire 🙂

1. De l’intérêt d’un profilage basique

a) Les éléments à évaluer

S’attarder sur ce qu’un individu a fait par le passé (ses réalisations et sa production, mais aussi son comportement) nourrit notre appréciation a priori de la qualité de son travail, et nous aide donc à déterminer s’il peut être pertinent pour nous de s’immerger plus avant dans son contenu (faits soulevés, interprétations et théories). Nos critères d’appréciation se fondent sur ce que nous pouvons inférer, au vu du passif de l’individu, sur :

  • Ses motivations (moteurs) : qu’est-ce qui l’anime ? Que cherche-t-il ? Que pouvons-nous supposer de ses ambitions ? Son comportement révèle-t-il des tendances psychologiques qui pourraient nuire à l’objectivité de son travail ?
  • Son environnement et, par suite, ses attitudes naturelles (manière de fonctionner, réflexes et automatismes) : dans quel “univers” l’individu vit-il ? Quelles sont ses croyances ? Quelle est sa vision du monde ? Qu’est-ce qui lui paraît “normal” ? La réponse à ces questions doit nous permettre d’anticiper ses réactions spontanées dans divers types de situation. Dans le cas qui nous occupe ici : l’individu privilégie-t-elle les explications classiques ou a-t-il tendance à promouvoir des théories “exotiques” ? Bref, comment a-t-il intégré le principe du rasoir d’Occam (dont nous avons certes souligné les limites, mais qui reste bien sûr d’une grande utilité opérationnelle) ?

Dans le dessin du haut, vous verrez soit un chapeau, soit un éléphant gobé par un boa... Mais alors, c'est que vous venez d'une autre planète : préparez-vous à une sacrée traversée du désert !

Très concrètement, on en vient toujours, compte tenu de ce qu’on peut déjà savoir sur nos interlocuteurs, à former un préjugé attribuant un degré de confiance a priori aux idées qu’ils expriment. Si cela vous choque, sachez qu’il serait illusoire de croire que vous ne le faites pas, même inconsciemment. Qui n’a jamais rencontré un serial mytho, proche ou ami (ou ami d’ami) ayant toujours des histoires abracadabrantes à raconter sur tout et n’importe quoi ? Sur le principe, chacune de ces histoires, prise isolément, peut tout à fait revêtir l’apparence de la vraisemblance, mais le fait qu’elles s’accumulent et soient systématiquement contées par une seule et même personne nous pousse vite à douter de leur crédibilité…

Ainsi, lorsque vous avez menti avec arrogance pendant plus de 10 ans, vous dopant “au vu et au su de votre plein gré”, qu’est-ce qui vous fait penser qu’on acceptera de prendre vos aveux pour argent comptant ? Dans un autre registre, chacun d’entre nous doit se poser la question : étant donné mes inclinations politiques personnelles, suis-je véritablement capable d’écouter l’ensemble de la classe politique avec la même impartialité, en toute objectivité ? Vous-mêmes, par exemple : avant d’avoir aucune preuve à vous mettre sous la dent, êtes-vous plutôt de ceux qui accueillent avec bienveillance la nouvelle que Nicolas Sarkozy a reçu des fonds du colonel Kadhafi pour sa campagne présidentielle de 2007, ou préférez-vous plutôt entendre dire que le ministre du Budget Jérôme Cahuzac nous a caché un compte en Suisse ? Et si les deux hommes politiques affirment leur innocence, lequel serez-vous spontanément le plus enclin à croire ?

Bilan : c’est largement en fonction de l’image que l’on se fait de son interlocuteur que l’on choisit ou non de croire a priori aux faits, analyses et théories qu’il expose. La qualité propre des idées joue aussi, certes, mais elle intervient plus tard (au mieux) dans notre processus d’analyse et de réflexion.

b) Quand l’émotion colore notre vision

Ceci explique d’ailleurs, à nos yeux, pourquoi tant de défenseurs de LRDP disqualifient d’office la “version officielle” de l’histoire de la construction de la grande pyramide de Gizeh. Le mot important, ici, est “officielle” : il désigne la théorie soutenue par un groupe d’individus vaguement défini, un collectif de chercheurs rassemblés sous l’expression “les égyptologues”. Comme le suggérait Charles Tilly dans son livre sur les raisons que nous donnons pour rendre compte des faits, nous aurons d’autant plus de mal à accepter les explications apportées par notre interlocuteur que nous contestons la relation qui nous lie à cet interlocuteur.

Bah, si c'est officiel, ça peut pas être vrai...

Dans le cas présent, on ne peut donc faire l’économie de la question : ceux qui tapent sur “lézégyptologues” ont-ils une défiance spontanée à l’encontre des “experts” (ceux-là en particulier, ou bien tous, en général) ? Ont-ils une réaction épidermique vis-à-vis des spécialistes qui ont dû, pour être reconnus par les institutions, consentir à des efforts et des sacrifices (enchaîner de longues années d’études, se contraindre à certaines méthodes de travail, etc.) ? Les anti-égyptologues transforment-ils en rejet de l’expert adoubé par le “Système” ce qui n’est au départ que jalousie ou rancœur à l’égard de ceux qui bénéficient d’une position honorable parce qu’ils ont accepté l’un des jeux que la “Société” leur a proposé, celui de la validation par les institutions établies ?

A l’inverse, si je me vois moi-même comme un esprit rebelle plus malin que tout le monde, un marginal qui m’inscris hors de la logique du Système parce qu’au fond je vois plus loin que les autres (alors que je me suis juste exclu tout seul), aurai-je tendance à privilégier par défaut la position d’autres “éclairés” ? (Illuminés ?) Les sceptiques ont un nom pour désigner l’affection de ceux qui s’estiment injustement mis à l’écart pour la défense de théories pseudo-scientifiques iconoclastes, le syndrome de Galilée (voir aussi l’article d’OWNI) :

“Toute personne qui adhère à une pseudo-théorie la considère presque toujours comme révolutionnaire, et en outre s’estime persécutée”

Il y a lieu de se méfier dès que ceux dont on critique la tendance à la pseudo-science répondent par des généralisations abusives et sombrent dans la victimisation, en dénonçant une collusion contre eux, en accusant le monde de ne pas les comprendre, etc. Dans les discussions sur LRDP (par exemple chez Nioutaik), notez bien les glissements de posture : du débat sur les soi-disant “faits”, nombre de défenseurs de Grimault passent, après avoir essuyé quelques attaques en règle contre la solidité de leurs arguments, vers le constat amer sur le monde actuel ; dès que les mots “société”, “système”, “l’homme”, “pensée unique” ou “injustice” apparaissent, par exemple, c’est mauvais signe : il est temps de comprendre que le commentateur n’est pas du tout en train de traiter du fond, mais de vous exposer ses propres souffrances psychiques. Sa propre immaturité.

C’est important, parce que ça permet de ne pas se tromper de discussion, de ne pas rester coincé au mauvais niveau de conversation : le commentateur n’est probablement pas là pour débattre du sujet, quoi qu’il en dise, et il faut donc comprendre ce qu’il exprime. Foncièrement, il exprime (mal) un profond mal-être, et le thème autour duquel se cristallisent ses émotions négatives est presque arbitraire. Ce n’est qu’un prétexte.

C’est pourquoi on observera forcément des corrélations entre les populations qui accordent du crédit aux théories du complot, aux pseudo-sciences, aux savoirs ésotériques, etc. Et, aussi, avec les gens dont les positions contestataires les conduisent à voter aux extrêmes. Ça nous a presque peiné de le découvrir, parce qu’on n’aime pas du tout poser ces raccourcis a priori, mais ça n’a pas loupé : dans le cas présent, vous verrez qu’il y a malheureusement, comme d’habitude, des passerelles entre critique des institutions, rejet du monde tel qu’il est et fascination pour des ancêtres mythiques fantasmés. Blonds, quoi (d’ailleurs Grimault annonçait la couleur à la radio : “et je veux pas passer pour raciste, nazi, mais tôt ou tard je pense que je vais avoir la casquette, hein, c’est à la mode”).

Un Grand barbu viendra du Ciel pour nous sauver

En définitive, derrière nos réactions spontanées d’attraction ou de rejet pour certains types d’idées ou d’individus, peut-on trouver la trace d’émotions profondes plus ou moins avouées, plus ou moins honnêtes, et plus ou moins justes ? Et, si oui, à quoi sont-elles dues ? Bref, réagissons-nous de façon objective, au vu des éléments à notre disposition, considérés d’une façon raisonnable et raisonnée, ou ne faisons-nous que laisser parler notre subjectivité ? Et, partant, (re)vivre des traumatismes ou conflits intérieurs non résolus ?

Défenseurs de LRDP, avant de reprocher aux sceptiques d’être incapables de remettre en cause leur vision du monde, vous êtes-vous demandés si vous aviez ENVIE que les théories du documentaire soient vraies ? Et si les choses que vous y entendez satisfont une certaine partie de votre âme, flattent votre amour-propre ou résonnent avec vos propres théories sur le monde, la société ou la science, ne pensez-vous pas que cela pourrait biaiser votre jugement ?

Venons-en à l’étude du cas des deux larrons à l’origine de LRDP, à l’aune des questions ci-dessus. Notons bien qu’il s’agit avant tout de prendre en compte ce qu’il ressort de leurs actions et de leur comportement (ce qu’ils font ou ont fait), plutôt que ce qui est décrit de leur identité (“qui” ils sont censés être).

2. Jacques Grimault, “auteur” de LRDP

a) Sa vie (“au pays des candides”)

Étonnamment, on ne trouve pas énormément de traces du bonhomme sur internet. On se réjouit tout de même d’apprendre qu’il est venu causer OVNI et extra-terrestres lors d’un “repas ufologique de Paris” le 4 septembre 2012 (évènement qui était même proposé sur OnVaSortir !). A cette occasion, il est présenté comme “ingénieur-conseil en communication” (pas forcément bon signe) et “acteur dans le domaine ufologique parisien et l’insolite (sic) depuis 40 ans” (l’ “insolite” !? C’est pas ce qu’on fait de plus sérieux).

On notera à quel point le fait que Grimault s’inscrive en marge des institutions est fièrement revendiqué (“loin des systèmes et des organisations, des groupes et des institutions, des modes et des refrains médiatiques”).


On n’avait pas envie de vous mettre une photo du bonhomme, alors on a trouvé cette vidéo apaisante – et quelle belle chevelure blonde 🙂 !

Une autre courte bio peut être consultée sur le site de BAGLIS TV (“télévision sur internet qui diffuse des conférences, des interviews et des tables rondes abordant la Tradition, les différentes religions, sagesses, et les divers courants philosophiques et spirituels”). On y lit qu’il aurait beaucoup appris sur la Nature auprès de son grand-père, puis qu’il aurait suivi des études classiques et de Beaux-Arts, avant de se tourner vers le tourisme.

En 2008, il aurait été élu président de l’association Atlantis, “Centre de Recherches et d’Études de la Tradition” (où Tradition est à entendre au sens de “savoir des Anciens”). Sur Wikipedia, on lit que son fondateur, Paul Le Cour, a pu être taxé d’antisémitisme ; un long article publié sur TéléProvidence Hebdo Vidéo offre une autre vision de cette question. Contrairement à ce que nous avons pu lire ailleurs, nous ne pensons pas qu’Atlantis ait été épinglée, un jour ou l’autre, pour dérive sectaire. Son nom n’apparaît pas sur la liste des sectes dangereuses publiée en 1996 dans le rapport parlementaire n°2468. Le site Vigi-sectes.com lui attribue le qualificatif de “secte ésotérique”, mais précise que “notre approche étant théologique et chrétienne, nous considérerons comme sectes les mouvements dont les enseignements sont hérétiques”. Rappelons qu’il n’y a pas de consensus sur une définition officielle du terme “secte”, de toute façon, et qu’il n’est pas forcément péjoratif.

Les intéressés retrouveront la liste de quelques-unes des conférences de Grimault sur le site de La Nouvelle Atlantide (décidément !), association dont il serait devenu président après avoir démissionné d’Atlantis. Enfin, on ne manquera pas le storytelling personnel du personnage sur le site de LRDP.

b) Son (grand ?) œuvre (“le chevalier du Zodiaque”)

Quels sont les sujets qui l’occupent ? Ils s’écrivent de préférence avec une majuscule, on l’a vu : Anciens, Nature, Tradition (manque plus que la Chasse et la Pêche, et il pourra prendre sa carte chez Frédéric Nihous 😉 !). Sur internet, on prendra plaisir à le voir parler d’astrologie et des “ères” associées aux signes du Zodiaque (sur BAGLIS TV ou TéléProvidence). On apprendra qu’il s’intéresse aussi à l’alchimie.

Grimault, dont nous soulignerons plus tard qu’il s’affiche comme étant l’ “informateur” de LRDP, possède un goût particulier pour le jeu sur les identités : non content de surnommer “Gollum” un mystérieux persécuteur, lui-même a publié sous au moins une autre identité, Antoine Plussihem (merci à Irna d’avoir fait cette belle découverte en tombant sur le 4e de couverture d’un livre consacré à Nostradamus !). D’où une question : combien d’auteurs différents y a-t-il vraiment chez LNA ?

On lit en plusieurs endroits que Grimault mènerait ses recherches sur ces histoires de grande pyramide depuis plus de 40 ans (ou 37, ou 35, ça dépend des endroits où il prend la parole, mais sur une échelle de 10 000 ans, on doit pas être à 5 ans près… Bon et puis dans tous les cas, il était peut-être pas non plus à temps complet).

Quarante ans de recherches toujours pas pénétrées par la rigueur scientifique ?

Quelle impression cela nous donne-t-il ? Jacques nous rappelle un peu Jay Weidner, autre enquêteur en solo porté sur les idées qui bouleversent notre manière de voir le monde (rappelons que Weidner interprète par exemple le film Shining de Stanley Kubrick comme un témoignage de la participation du réalisateur à la “supercherie” de l’alunissage états-unien de 1969). Parmi les points communs entre Jack et Jay :

  • Tous deux se complaisent dans les sujets ésotériques, en marge des sciences établies, et leurs recherches ne semblent validées par aucune institution reconnue
  • Ils ne manquent pas l’occasion de signer leur propre biographie/storytelling, si possible sur des sites plus ou moins personnels, où la partie “boutique” tient une place proéminente (EDIT : la boutique du site LRDP a finalement été fermée)
  • Ils portent un intérêt marqué à la communication, s’investissent dans la réalisation de documentaires grand public (si possible annoncés sous forme de séries), et semblent particulièrement apprécier de s’exprimer à la radio (Weidner a longtemps été animateur, et s’exprime encore sur de nombreuses radios “alternatives”, tandis que Grimault y aligne les interviews-fleuves : après 2 fois 1h45 chez Ado FM, on a encore eu droit à une troisième interview le 7 février, et plus de 6h30 sur Ici et maintenant…)

D’ici à ce qu’on retrouve la marque des “Bâtisseurs” dans le Shining de Kubrick…

c) Son comportement (“Père Castor, raconte-nous une histoire”)

Là, il y a beaucoup à en dire.

  • Occuper le terrain

Jacques Grimault montre un rapport ambigu à la communication. D’abord, il semble vouloir contrôler son message, presque à l’excès : il répond de façon quasi-compulsive aux commentaires postés sur le mur Facebook de LRDP (quoi qu’il semble s’être calmé, ces deux derniers mois), et répond systématiquement aux articles les moins élogieux qui sont publiés sur le documentaire (chez nous, sur Sens Critique, sur Pangolia…) – parfois sans être capable de laisser lui-même ses mots doux, mais heureusement l’un de ses quelques petits soldats est toujours là pour compenser ses difficultés en informatique.

Se forcer à répliquer, toujours, pour avoir à chaque fois le dernier mot, semble une tâche inhumaine, et pas du tout raisonnable. Qui ose encore s’essayer à ça au 21e siècle ? C’est du Web -2.0.

  • Jouer pour séduire

Et puis, il faut voir comment il parle. Sorte de rouleau compresseur rhétorique vous écrasant du poids de ses connaissances, au demeurant fréquemment hors sujet et/ou invérifiables (au moins dans le cadre d’un entretien radiophonique en direct), Grimault sait jouer de son éloquence pour impressionner et séduire : friand d’étymologie, de sémantique et de linguistique, il trouve toujours quelque chose de subtil à dire sur le nom de ses interlocuteurs ou l’origine des mots ou expressions dont il est question dans la conversation. Il a par exemple joué sur le fait qu’Arsène viendrait d’un mot grec signifiant “viril” (confirmation), espérant que notre bon Maître Lupin soit à la hauteur de son homonyme 😉 !


Nous ne voyons pas d’autre explication

Sauf que ses connaissances encyclopédiques (mais quelle sorte d’encyclopédie, au juste ?), distillées au détour de phrases incroyablement alambiquées (normal, pour un apprenti alchimiste !), mènent souvent Jacques Grimoire sur le terrain glissant de la langue des oiseaux, l’un des outils de prédilection de ceux qui cherchent du sens partout, depuis les anagrammes de leur prénom jusqu’à la cause psychologique des maladies. Car il existe deux manières d’appréhender les “résultats” des multiples jeux sur les mots (sonorités, lettres, graphie, etc.) que recouvre la langue des oiseaux :

  • ludique : c’est une source d’amusement, utile à des fins poétiques (la création littéraire s’est nourrie de cette connaissance de l’ “alchimie du Verbe”, depuis les troubadours médiévaux jusqu’à l’OuLiPo)
  • signifiante : les manipulations proposent des éléments de compréhension sur la nature profonde des choses (d’où l’utilisation de la langue des zoz(i)os pour le “décodage” des rêves, des prénoms, des maladies… à un point que ça en devient pathologique, justement)

Les anagrammes formés à partir de votre nom de famille (et, pourquoi pas, tordus dans tous les sens, avec ou sans voyelles, prononcés bizarrement ou dans une langue étrangère…) ont-ils véritablement une signification ? Si l’anagramme de Lupin est “pi nul”, ça veut forcément dire quelque chose, à en croire les soutiens de Grimault sur la page Facebook de LRDP… (Mais, euh… Quoi exactement ?)

Rappelons que la tendance du cerveau à mettre du sens là où il n’y en a pas est par exemple à l’origine de nombreuses illusions d’optique (voir notamment la notion de paréidolie). Se pourrait-il que la propension exagérée de certains à voir du sens dans tout et n’importe quoi soit la cause d’autres types d’illusions de perception et d’interprétation, par exemple dans le domaine de l’égyptologie (au hasard) ? Nous n’oserions le croire.

(Soit dit en passant, ceux qui soutiennent l’idée que les mots parlent un “langage caché” devraient pouvoir admettre sans peine que de l’énoncé de simples “faits” – une série de constats à l’état brut – se dégage fatalement un “sens caché” – le message que l’auteur veut faire passer.)

  • Provoquer l’affrontement

Autre dérive langagière de Grimault, encore plus coûteuse : ses difficultés à accepter la critique, ou même parfois simplement à accepter que des gens posent des questions sur des points douteux de LRDP, le poussent souvent à réagir de manière excessive. Ayant tôt fait de qualifier de trolls ceux qui insistent trop sur leurs questions, il sombre rapidement dans l’invective et la stigmatisation, n’hésitant pas, lorsque les échanges deviennent un peu trop “virils” (oui oui, comme Arsène), à brandir sauvagement la menace de l’attaque en diffamation ! Une attitude décidément peu raisonnée, pas Web 2.0 pour un sou, et qui nuit considérablement au respect que l’on pourrait (ou pas) porter au personnage.

Quelle trôle te manière te traiter les gens !

Si vous avez du temps à perdre, vous pourrez vous amuser à relever dans ses prises de parole sur la Toile (ne serait-ce que sur ses 9 commentaires chez nous, un record 🙂 !) tous les termes relevant du champ lexical de la défécation. Ah ben oui, que voulez-vous, la langue des oiseaux ne vole pas toujours très haut, chez Jacques Gros Mots, et la critique constructive s’y heurte souvent à l’énoncé de noms d’oiseau…

Voyez aussi la façon dont il s’est complètement mis à dos l’un de ses soutiens (Alexandre N.Isis), qui avait osé contester certains détails de son travail, alors qu’il lui donnait plutôt raison sur le reste (discussion suite à la publication de notre article sur la page Facebook de LRDP le 21 décembre 2012, sous le titre “ENFIN UN VRAI DÉBAT EN PERSPECTIVE…” – le débat n’aura pas vraiment été lancé, non, mais permis de révéler certains caractères !).

  • Construire sa légende

Si vous cherchez à lire les messages publiés par Grimault, vous pourrez d’ailleurs vous livrer à un autre jeu intéressant : essayer de mesurer l’ego du bonhomme. Qui se pare de nombreux talents et qualités (à l’écouter, en plus de ses connaissances dans moult domaines scientifiques et historiques, il serait un grand musicien, un dessinateur de bandes dessinées, etc.). Qui ne rechigne pas à s’exprimer spontanément à l’aide de phrases du type “le travail que j’ai à faire dépasse l’homme”. Ou qui vous annonce sans rire :

“J’ai découvert des pans de mathématique inconnus de notre civilisation actuelle, c’est-à-dire des nouveaux théorèmes et une remise en cause de l’axiomatique, axiomatique mathématique, assez considérable”

Plus investi dans son rôle qu’un Daniel Day-Lewis, Grimault serait-il le Chuck Norris de la science 🙂 ? Sauf que bien sûr, on l’empêche de publier ses résultats, dit-il. Ou alors, c’est que c’est trop compliqué à expliquer en peu de temps – on dirait la filouterie de Fermat, qui lui au moins était reconnu dans son domaine ! Ce ne sera ni sa première ni sa dernière esquive.

  • Menacer pour mieux fuir

D’ailleurs Chuck Grimault, on l’a vu, multiplie les interventions sur internet en mode “viens te battre si t’es un homme”, témoignant en cela de la finesse d’un Uwe Boll, réalisateur d’absolus nanars qui avait convié certains de ses critiques (mineurs) à des matches de boxe, sans même les prévenir qu’il était lui-même adepte de ce sport (“un poing dans la gueule, c’est le meilleur moyen d’aimer mes films !” – interview poilante à lire sur Ecrans.fr).

"Alieeeeeeeeeen !!!" (et lui, au moins, il en a déjà fait 6 films)

Pourquoi se focaliser sur l’idée de dézinguer un contradicteur en direct à la radio au lieu d’accepter la critique et de voir en quoi elle peut contribuer à améliorer sa théorie ? Pourquoi cette recherche effrénée du débat violent ? Grimault se croit-il à une séance de questions parlementaires à l’Assemblée nationale, filmée pour la télé ? Attention, Jacques, à trop nous montrer que tu te nourris de sang et de conflits, on va finir par comprendre que tu es l’un de ces reptiliens contre lesquels David Icke nous met en garde 😉 !

Surtout que Grimault Balboa en vient finalement, comme c’est dommage, à décliner les audacieuses propositions qui lui sont faites. Voir la discussion avec Jean-Michel Abrassart : à cause d’un pinaillage sur la méthode, patatras, on n’est arrivé à rien…

  • Intermède : recherche d’explications psychologisantes à deux balles

Utilisation d’un vocabulaire vieillot, difficulté avec les moyens de communication modernes, envie d’affirmation de soi, tendance à la violence et, surtout, résurgence de blagues de niveau pipi-caca… Ça ne vous rappelle rien ?

Papy Grimault, éduqué aux choses de la vie par son propre grand-père, si l’on en croit sa biographie, atteindrait-il lui aussi l’âge auquel il doit accomplir son scénario de vie (familial ?), à savoir éduquer les jeunes générations ? Voyant l’horloge tourner, ressent-il désormais le besoin de transmettre le savoir des Ancêtres (ou disons de SON ancêtre) avant qu’il ne soit trop tard ? Nous sommes désolés d’en arriver à des recherches d’interprétation psychologique, mais nous ne pouvons écarter aucune piste pour comprendre le comportement des uns et des autres.

Et là où ça devient drôle, c’est quand, sans jouer le jeu de Grimault, on retourne ses armes contre lui-même : un anagramme de son patronyme est “ultimarg”, ce qui, en langue des oiseaux – où vous avez le droit de faire à peu près ce que vous voulez avec les mots du moment que vous arrivez à trouver un sens qui vous convient ! -, peut être lu “ultime argh”. Le dernier râle d’un homme – qui voit le monde actuel lui échapper ? Comme le dirait la narratrice de LRDP : coïncidence 😉 ? Non, évidemment, puisque le mot a été trituré à dessein : il ne faut rien y voir de plus qu’une boutade. Une preuve qu’on peut faire dire aux lettres, comme aux chiffres, un peu ce qu’on veut !

  • Plutôt qu’une conclusion, voici une partie qui n’a rien à faire là

Plutôt que de vous proposer un résumé de tout ce qui précède, nous souhaitons maintenant vous présenter les résultats d’une recherche que nous avons faite, par ailleurs, sur le concept de “gourou” (pas forcément péjoratif non plus, au même titre que “secte”). Bien sûr, tout cela n’a aucun lien avec ce qui précède ; nous profitons juste du fait que vous êtes sur cette page pour vous parler de tout autre chose. Nous aussi, nous ne listons que des faits, évidemment, rien que des faits, et il ne faut absolument pas chercher de liens entre les paragraphes !


Fallait bien qu’on vous le ressorte à un moment ou l’autre : on est fan 🙂 !

Sachez donc que, sur la page Wikipédia associée au mot “gourou”, sous le titre “la notion de “gourou” dans la lutte contre les sectes en France”, on peut se délecter de la phrase suivante (mot en gras choisi aléatoirement dans la phrase, bien sûr) :

En France, les associations antisectes définissent les gourous comme des personnes qui seraient seules détentrices d’une vérité absolue (par exemple grâce à une révélation)

Autre “fait” incontestable, totalement indépendant de ce qui précède ou ce qui suit : si l’on cherche à se renseigner sur les leaders spirituels abusifs, on tombe aisément sur une liste de 9 caractéristiques définies dans le livre de Pascal Zivi et Jacques Poujol sur Les Abus spirituels (lire aussi, à ce titre, comment démasquer les abus spirituels). Nous les copions ci-dessous, mais n’y voyez aucune signification particulière (comme l’analyse des auteurs porte plutôt sur les gourous chrétiens, nous étendons entre parenthèses la formulation de certaines caractéristiques à d’autres formes d’idéologie) :

  • Personnalité charismatique, il possède d’énormes facultés de séduction
  • Autoritaire, il cherche systématiquement à tout contrôler
  • Il n’admet aucune critique. Il discrédite ceux qui s’opposent à son autorité
  • Il dit avoir reçu directement de Dieu cette autorité lui donnant le pouvoir de connaître la seule juste interprétation de la Bible (généralisation : il dit avoir reçu d’une figure d’autorité ce pouvoir de connaître la seule juste interprétation d’une certaine classe de faits ou de phénomènes)
  • En général, ce pouvoir se manifeste par de soi-disant dons particuliers : accomplir des miracles, prophétiser, guérir, diriger, discerner, être le berger, sont souvent les dons les plus cités (généralisation : il s’attribue toutes sortes de dons et de qualités)
  • Il utilise les techniques de manipulation mentale pour contrôler les gens (généralisation : il utilise des techniques de manipulation pour faire passer ses messages dans l’esprit des gens)
  • Il n’est jamais satisfait
  • Plutôt que de conduire des personnes à Jésus-Christ, il recherche avant tout à être servi et à assouvir son désir de pouvoir (généralisation : plutôt que d’exposer directement la vérité dans son entièreté, et de montrer comment les gens peuvent la mettre à profit pour eux-mêmes, il cherche à faire participer financièrement les gens à la production de son travail, et à assouvir son désir de pouvoir ou de reconnaissance)
  • Il est sujet à la paranoïa (les auteurs citent ici La Mécanique des sectes de Jean-Marie Abgrall : “C’est cette psychose qui donne au gourou le sentiment d’être différent du reste de l’humanité, c’est elle aussi qui va lui donner la conviction qu’il a un rôle de leader et de guide à jouer. Il s’agit là d’une pathologie de la personnalité caractérisée par quatre critères que la psychiatrie connaît depuis longtemps : l’hypertrophie du moi, la fausseté du jugement, la méfiance et la psychorigidité” – 4 sous-caractéristiques détaillées ici)

Toute ressemblance avec des personnes existantes (auteur de théorie pseudo-scientifique ou même ancien président de la République 😉 !) serait purement fortuite.

2. Patrice Pooyard, réalisateur de LRDP


Des petits hommes verts, tiens tiens…

Sa vie, son œuvre : Réalisateur et scénariste, il a filmé La Dernière heure en 1997 (quelqu’un pour nous parler de ce film ?). Une autre de ses réalisations à s’être fait connaître : Qui veut devenir une star ?, produit en 2002. Tourné “trois mois avant la sortie du loft [Loft Story] d’M6″, le long-métrage suit 8 candidats au suicide participant à une émission de télé-réalité ; leur objectif : survivre jusqu’à la fin du jeu – sinon c’est la mort… Les adeptes des explications psychologisantes y chercheront tout seuls des liens avec la suite de la trajectoire de Pooyard.

Plus largement, la page Dailymotion de Pooyard présente des vidéos sympa, très “speedées” (façon Cours, Lola, cours, un peu). Voir notamment le trailer réalisé pour les 10 ans de la participation de l’équipe suisse Alinghi à la Coupe de l’America ; on y retrouve le même type de photographie que dans LRDP, et le goût pour les rythmes pêchus. On verrait bien Pooyard réaliser quelque chose pour Luc Besson. Et, pour nous, ce n’est pas forcément péjoratif.

Une chose qui nous ait interloqués, c’est que le réalisateur affiche une orthographe modifiée de son patronyme. C’est facile de le deviner : un autre Pouillard, “Seb”, est crédité au générique de LRDP (pour l’ “habillage et effets visuels”, très bons au demeurant – et c’est vrai qu’il fallait l’ “habiller”, ce film 😉 !). On n’a pas demandé au Patrice en question pourquoi il a choisi de faire apparaître son nom partout comme “Pooyard” (on aurait dû, mais c’est pas non plus comme si ça nous empêchait de dormir) ; on soupçonne que, pour des non-francophones, et en particulier des anglophones, il est plus facile de prononcer à peu près correctement le nom original s’il est transcrit de cette façon (faudrait quand même pas sous-estimer l’intérêt d’une bonne promo à l’étranger, surtout lorsque les meilleurs fans sont japonais !).

Sauf que (et décidément vous conviendrez que la langue des oiseaux n’est pas ce qu’on a fait de plus subtil, mais ce n’est pas de notre faute) la lecture du nouveau nom choisi par Patrice est sans appel : en anglais, “poo” signifie caca (crotte, dit avec un mot d’enfant) et “yard” est une petite cour (d’où les termes front yard et back yard, par exemple) ; dès lors, “pooyard” peut se traduire par “cour à caca” (s’il faut faire plus poétique, disons fosse à purin). Nous sommes franchement désolés d’en arriver à lister des détails aussi scabreux, mais ce n’est pas notre faute si Patrice… :

  • … s’est choisi un nom en anglais sans en vérifier les significations littérales possibles
  • … s’entoure d’individus pour qui les jeux de mots sur les noms de famille sont un passe-temps – et ont un sens !

On vous le concède, ce dernier paragraphe n’était pas très utile (proposition constructive : écrire Pooye-Art plutôt que Pooyard). Mais c’était justement pour montrer qu’à chercher trop de sens dans les détails, on en vient aisément à perdre de vue l’essentiel.

Comment Pooyard s’est-il retrouvé embarqué dans cette galère ? Par quel curieux hasard de la vie l’apprenti a-t-il rencontré le maître, et s’est-il ainsi retrouvé à traduire en images ses thèses les plus fantasques ?

4. Qu’en déduire sur les auteurs de LRDP ?

a) Quelles peuvent être leurs motivations ?

  • L’argent ?

Les deux larrons répètent souvent qu’ils n’ont pour l’instant gagné aucun centime avec leur documentaire, et qu’on ne peut donc leur reprocher d’avoir voulu se faire de l’argent (la société de production Ekwanim n’a pas l’air d’avoir roulé sur l’or, en effet). Mais ce n’est pas parce que le film n’a rien rapporté de fait que les auteurs n’ont pas eu l’intention d’en tirer des revenus : comme nous le rappellerons la prochaine fois, ils prétendent que la diffusion de leur œuvre est bloquée pour des raisons juridiques…

L’absence de rentrées financières n’est donc pas forcément choisie, mais subie. Bien sûr, ça ne veut pas forcément dire que Pooyard & Grimault aient voulu s’enrichir outre mesure, néanmoins ça nous permet de relativiser leur discours de victimes injustement accusées d’avoir désiré accumuler des sous-sous dans leurs popoches.

De toute façon, leur discours devient d’autant moins tenable qu’ils ont ouvert une page appelant le public aux dons, accompagnée d’une boutique où ils vendent des sonneries de téléphone ! Des dons, vous dites ? Mais où part l’argent, exactement ? D’après le petit mot des auteurs : “vers le compte PayPal de notre agent, Bespeak (sic) Inc.” (EDIT : la boutique et le lien PayPal ont finalement été retirés du site.)

De rapides recherches sur internet nous permettent de confirmer que l’hébergement du site de LRDP a été effectué une semaine avant la fin du monde au nom d’un certain Christian B., CEO de la société BeSpeak Inc. Sa femme, psychiatre, a écrit un roman dans lequel il est question d’un virus qui éradique l’humanité (mais qu’ont-ils tous contre les humains ?) et noté sur la page de présentation du livre, probablement à l’intention du réalisateur du trailer de présentation de son bouquin : “merci Patrice, Alchemist of movie-making!” (avec à côté les mots “Patrice Pooyard” et un lien vers sa page Dailymotion, histoire qu’on ne se trompe pas de personnage). Quels sont les liens entre ce couple, Pooyard et Grimault ?

Si ça nous intéresse, c’est qu’on aimerait quand même savoir où part l’argent, ne serait-ce que pour connaître le statut de ces dons vis-à-vis de la loi. Et aussi parce qu’on se demande quelle est la fonction de ce Christian B. Internet marketer ? Il se trouve que BeSpeak est le nom d’une appli iPhone gratuite qu’il a développée en s’associant les services d’Alan Flusser, célèbre styliste américain possédant sa propre chaîne de magasins, véritable référence de l’élégance outre-Atlantique (c’est lui qui a choisi la garde-robe du Gordon Gekko du film Wall Street !). Un brevet a été déposé pour l’appli à son nom et à celui de Flusser (première page ici, pour les curieux).

C'est bien de le reconnaître

A quoi servira l’argent donné ? Un détail est particulièrement cocasse : l’une des premières significations du verbe “to bespeak” en anglais est “to engage, request, or ask for in advance”. Pooyard et Grimault déclarent vouloir tourner encore 6 films mais, justement, le feront-ils ? Ou bien n’est-ce qu’un effet d’annonce – amplifié par les affirmations selon lesquelles on les empêcherait de diffuser tout leur savoir ? S’ils voulaient juste s’assurer un financement pour leurs films futurs, pourquoi ne pas directement passer par l’une des multiples plateformes de crowfunding qui leur permettraient de le faire ? Ce qui est sûr, c’est que le manque de transparence sur ces questions ne pousse pas à la confiance, et ne contribue donc pas à la sérénité du débat.

  • La reconnaissance ? Autre chose ?

Compte tenu de l’image qu’il semble avoir de lui-même, il est à peu près évident que toute marque d’attention, positive ou négative, doit satisfaire une certaine partie de Jacques Grimault. On peut aussi se demander si, s’étant coupé des institutions scientifiques pouvant amener à une légitime considération publique, il ne savoure pas une certaine forme de revanche, se rattrapant de ne jamais avoir pu parler au plus grand nombre en inondant désormais l’espace de sa parole. Ses interviews fleuves, façon Fidel Castro, en témoignent péniblement.

Nous restons en tout cas stupéfaits de sa tendance à vouloir castagner ceux qui critiquent son travail, ou même directement les égyptologues… Il semble avoir une réelle envie de se battre et de casser du… Du quoi exactement ? Qu’est-ce donc qui suscite tant sa haine ? Comme il dit avoir commencé ses recherches à 15 ans, on se demande quand même s’il ne s’est pas fait piquer son pain au chocolat à la récré par de futurs égyptologues (ou fils d’égyptologues), tellement il semble avoir quelque chose à leur reprocher 🙂 ! Il faudrait creuser un peu. Bah tiens, comme dans les carrières des pyramides !

b) Dans quel environnement évoluent les auteurs de LRDP ?

Plusieurs éléments nous posent problème, et nous font douter de la rigueur de l’approche méthodologique et scientifique de Jacques Grimault :

  • D’abord, son appétence pour des sujets ésotériques largement exclus du champ de la science (alchimie, astrologie, ufologie…), et ses nombreuses références à des travaux d’autres “chercheurs” généralement considérés comme des illuminés (Christopher Dunn, Erich Von Däniken, etc.). Vu de l’extérieur, ça donne quand même l’impression d’une sacrée tendance à douter de la science classique et à vouloir réhabiliter les idées les plus farfelues ; du coup, Grimault a beau se plaire à opposer “doute méthodique” et “scepticisme systématique”, on se demande bien ce qui est le plus méthodique et le plus systématique, dans l’affaire…
  • Ensuite, la revendication de son inscription en marge du Système et des institutions, qui le lui rendent bien, en ne donnant aucun écho à ses travaux. On aura donc d’autant moins de scrupule à refuser le jeu qu’il nous propose que lui-même a violemment refusé le jeu de la science classique !

5. Les avatars de desillusions.fr

Quelques rapides paragraphes, pour les curieux qui auraient oublié d’user de leur esprit critique AUSSI à l’encontre des auteurs de ce blog-ci (nous, quoi !). D’abord, nous tenons à souligner que nous ne travaillons pas au CNRS 😉 ! Et que nous ne sommes pas du tout égyptologues ou archéologues, au demeurant. Nous n’avons même jamais mis un pied (égyptien) en Égypte ! En réalité, nos connaissances en Égypte ancienne s’arrêtent à Stargate (le film, pas la série) et La Momie, ce qui vous donne une idée du niveau…

D’ailleurs, au début, on se disait que la connaissance de Stargate serait probablement plus utile, d’autant que le réalisateur Roland Emmerich est également le metteur en scène des cataclysmes de 2012 (regardez la belle porte circulaire sur la page d’accueil de La Nouvelle Atlantide !). Et puis, après, on s’est rappelé que l’un des 10 maux qui s’abattaient sur l’Égypte suite au retour à la vie d’Imhotep, dans La Momie, n’était autre que la “plaie du feu et de la grêle”

(Bon en fait on va spoiler un peu : au vu des réponses de Grimault dans le cadre du chat d’Ado FM, il semble en réalité que l’un des films à voir pour bien comprendre sa thèse, c’est Prometheus. Merci à lui de nous donner une bonne raison de voir ce film somme toute assez fade 🙂 !)

"Chéri, ramène le linge à l'intérieur !"

Néanmoins, et c’est bien là l’un des avantages de l’esprit critique : il n’est nul besoin de “s’y connaître” pour douter ! Suivant en cela les enseignements de notre camarade Lazarus, nous prétendons que “le doute libère” et qu’il est indispensable d’en user dès que l’on traite de croyances. Le doute est évidemment une saine posture face à ce qui peut relever, in fine, d’une imposture.

Si vous avez lu Notre démarche et nos profils, vous ne pouvez ignorer nos objectifs : développer notre esprit critique. Il n’y a donc rien de personnel dans notre intérêt pour les auteurs de LRDP, même si la violence des réactions de Grimault a pu nous désarçonner. Nos articles précédents illustrent largement notre approche (si vous ne deviez en lire que quelques-uns, considérez au moins ceux sur l’effet cigogne, la théorie du complot illuminati, l’interprétation du Shining de Kubrick, la lecture à froid, le rasoir d’Occam et Le Cygne noir de Nassim Taleb). Bien sûr, à chaque fois, pensez à vérifier ce qu’on dit, et à multiplier les analyses.

Avons-nous des biais de perception ? Sûrement. Nous essayons d’être honnêtes avec nous-mêmes sur ce point-là. En comparant Jacques Grimault et Jay Weidner, nous établissons assez clairement que nous avons tendance à ranger a priori dans le même sac tous ceux qui se spécialisent dans l’occulte et l’ésotérisme. Mais, une fois que nous en avons pris conscience, nous essayons quand même de nous rabattre sur des faits tangibles. Et ce qui nous rassure, c’est de nous rendre compte qu’après une étude rationnelle, nous en arrivons aux mêmes conclusions qu’intuitivement ou émotionnellement.

Don Grimotte : "Tout ceci a été construit par une civilisation disparue" ; Sancho Pooyard : "Dans le doute, ça vaut le coup d'en faire un docu !"

Conclusion : le sage et le sorcier

Grimoire et Poudlard, le “sage” et le “sorcier” : l’un se présente comme le détenteur des savoirs, l’autre comme le manipulateur des images. Gros Mots et Brouillard, le sorcier et le sage : l’un verse dans l’agressivité, l’autre réagit avec davantage de mesure (et tellement de retenue qu’il n’apparaît presque plus dans les discussions Facebook, comme s’il s’était évaporé). Un couple à l’alchimie travaillée, du bon character design nimbé d’un storytelling efficace (biographie personnelle de l’informateur, histoire d’une persécution, etc.). Pas étonnant que ça plaise aux jeunes, et que le sujet tourne beaucoup sur les forums de jeux vidéo !

Combien de temps tiendra cet attelage improbable entre Pouillard et Grimault ? Quand donc l’apprenti sera-t-il tellement écrasé par le poids de son maître, et fatigué d’avoir à composer avec ses réactions excessives, qu’il choisira de tourner cette page de sa carrière, pas la plus glorieuse à notre avis ?

Sur internet, le débat sur LRDP n’est pas calme et serein ; Jacques Grimault le dénonce, parfois, mais envenime souvent les choses. Il s’adresse à ses détracteurs d’une manière qui attise les conflits, au lieu de questionner les doutes et de chercher à convaincre. Les véritables attaques personnelles, s’il y en a, il gagnerait à ne pas y répondre ; recentrer à chaque fois le débat sur les faits serait plus constructif et lui attirerait plus de respect, surtout de la part de ces “sceptiques systématiques” qu’il dénonce. S’il ne fait aucun effort pour y parvenir, on est bien obligé de se demander s’il est très maladroit, ou si cette stratégie du conflit est tout à fait volontaire. Dans les deux cas, son attitude décrédibilise son travail.

Comme d’habitude, on nous rétorquera que s’attacher à la personnalité des auteurs confine à l’obsession, alors que nous avons précisément exposé notre démarche la dernière fois. Et l’étude menée pour cet article-ci nous convainc qu’on ne peut pas dissocier les idées exposées dans LRDP des hommes qui ont décidé de les exposer.

Si donc il ne fallait retenir qu’un seul questionnement de tout ceci : que vous décidiez de faire confiance aux uns ou de ne pas croire les autres, qu’est-ce qui vous permet de le justifier a priori ?

Liens pour aller plus loin :

  • En guise de cadeau pour vous permettre de patienter d’ici la prochaine fois, voici une sacrée perle dont nous pensons que vous saurez vous délecter : le blog créé par l’Informateur/Auteur de LRDP avant qu’il ne choisisse de révéler son identité, semble-t-il. Les rares billets publiés valent de l’or, à commencer par celui décrivant la démarche générale de l’auteur (plutôt posée et ouverte, sur le papier – si seulement on en était resté à ça ! -, même si déjà commençait à poindre un intérêt pour les questions de propriété intellectuelle) et, surtout, l’article dédié à Gollum (amusez-vous à comparer le portrait dressé par Grimault à ce que vous savez du personnage de Grimault lui-même)
  • L’article de Zegatt sur Jacques Grimault, passionnant complément à ce billet-ci (certains croiront peut-être que nous écrivons de concert, alors que pas du tout !) ; Jacques Grimault y propose une réponse très salée ici
  • La page la plus véhémente sur l’ “imposture de Jacques Grimault” (sic) ; le ton est rude, mais toujours est-il qu’on peut y apprendre des choses, si l’on sait conserver ses capacités de jugement critique
  • EDIT : Patrice Pouillard semble désormais faire des efforts de transparence sur certaines questions entourant le film, et notamment le sujet des batailles juridiques (voir notamment, sur la page Facebook de LRDP, les posts concernant les litiges avec la société Ekwanim ainsi que le livre que le réalisateur aurait écrit) ; pour l’information du public, il est bien dommage, cependant, qu’une seule partie choisisse de s’exprimer ouvertement sur toutes ces affaires

Merci à tous ceux qui nous ont aidés, par leurs articles ou leurs commentaires 🙂

Le travail collaboratif annoncé la fois dernière a commencé ; pour ceux qui se seront déjà fait connaître pour leur esprit critique sur les blogs ou forums de discussion de LRDP, il reste évidemment possible de participer. N’hésitez pas à nous contacter !

Aussi, nous serions intéressés par une retranscription complète du texte de la voix off de LRDP. Ça nous aiderait que les auteurs du documentaire la mettent à disposition, s’ils souhaitent tant qu’on se penche sur les “faits”.

Auteurs : , , et

Tags : , , , , ,

71 réactions à l'article « Révélation(s) en série (2/5) : Grimoire & Poudlard »

  1. MacEugene a écrit :

    Excellent article. À part le passage hs, même s’il est excellemment rédigé, mais je ne peux décemment pas voir son intérêt dans cet discussion… ^^.

    Pour le reste, le sieur Grimault nous a gratifié d’un article parlant de la Relativité.. et c’est encore plus effarant que son documentaire sur les pyramides. Son article, qui commence par une citation d’Einstein pour ensuite tenter de nous démontrer (avec les “faits” cher à Grimault) que Einstein n’était qu’un vulgaire prof de secondaire qui a tout volé à ses contemporains, mais que tout est faux de toute façon. C’est assez splendide comme intro.

    Suivent ensuite tout un tas de théories farfelues: On passe de l’énergie libre (il m’a achevé à ce moment-la) à la cosmologie plasmique (la définition qu’il en donne, en la reliant à la création selon la Bible vaut son pesant de cacahuète) en saupoudrant le tout de paranoïa anti-scientifiques (dont il déclare bien connaitre la situation, mais il s’en fiche). Un régal.

    Ah oui j’oubliais le passage ou il se sent obligé de préciser qu’Einstein était d’origine juive. Parce que c’était important de le préciser, bien entendu.

    Thumb up 15

  2. Benoor a écrit :

    Je suis désolé, mais je trouve ces deux nouveaux articles incompréhensibles. De la pseudo branlette de blabla…

    Du coup, je ne comprend pas votre démarche, et lit en bas de page :

    “Quel est l’objet de ce blog ?
    Ce blog s’intéresse aux illusions ainsi qu’aux techniques d’influence, c’est-à-dire à l’ensemble des procédés par lesquels on peut jouer sur les croyances, les pensées, les émotions, les sentiments, les paroles, les comportements et les actions d’un individu ou d’un groupe d’individus.”

    Je vous invite à relire l’objet de ce blog, puis à parcourir rapidement ces illustrations :

    – Dessin humoristique
    – Couv Sorcières
    – Pere Noel + Believe
    – Au pays de Candy
    – 40 ans toujours puceau
    – Eric & Ramzy / sarcasme
    – Troll de Troy
    – Rocky IV
    – Les Inconnus / Secte
    – Un clip de Pooyard
    – Une photo en promo au Japon de Pooyard
    – Couv Money
    – Une image d’un film de SF
    – DOn Quichotte

    Qui joue sur les pensées vous disiez déjà ??? Qui influence ???

    Thumb up 41

  3. Zegatt a écrit :

    A trop focaliser sur les images, on oublie qu’il y a également du texte entre les images – ou plutôt des images entre les paragraphes.
    Pour le reste, le procédé ne semble déranger personne quand il s’agit d’autres sites tels http://larevdespyr.eklablog.com/

    Thumb up 2

  4. Benoor a écrit :

    Salut Zegatt, tu perds en objectivité on dirait ?

    Je ne connaissais pas ce blog qui traite de l’affaire du “Gollum” puis une introduction à la problématique de LRDP. Dans l’ordre d’apparition :

    GOLLUM
    – image humoristique du “précieux”
    – image du gollum du Seigneur des Anneaux
    – gif de cafard
    – images du gollum du Seigneur des Anneaux
    – peinture Jérome Bosch

    LRDP
    – photo/illustration du plateau de Gizeh
    – photo google earth des pyramides de Gizeh
    – image 3D de la grande pyramide
    – image google earth d’une pyramide (Bosnie ?)
    – images de pyramides
    – illustration de l’équateur penché
    – photo d’un ooparts

    Zegatt, vous voulez que je détaille sur l’objectivité, où bien Candy, Eric et Ramzy, Rocky, Les Inconnus et Michael Douglas sont des descendants d’aliens ou d’atlantes ?

    Thumb up 25

  5. Zegatt a écrit :

    “Salut Zegatt, tu perds en objectivité on dirait ?”
    Je n’ai jamais prétendu être objectif, ni sur les sites “annexes”, ni dans mes propos à compter du 3e article (du reste, les faits que j’évoque – tout comme ceux de Desillusions – sont vérifiables).
    Mais pourquoi la comparaison des 2 sites serait-elle invalide ? Desillusions et le site de “l’informateur”/”Auteur” (que tout le monde connaît) sont tous les deux des sites informatifs. Je me trompe ?

    “GOLLUM
    – image humoristique du « précieux »”
    Humoristique, humoristique, c’est toi qui le dit. Moi je dis que Eric et Ramzy ou Don Quichotte, c’est humoristique.
    Quand on voit les images / lit les propos, si on s’appelle Olivier Krasker-Rosen, je ne suis pas sûr qu’on trouve ça très drôle. Indications sexuelles relativement claires, description du bonhomme selon des termes tout sauf neutres, amalgame physique avec l’image de Bosch et tout cela sans AUCUN document / lien / référence / photo réelle permettant d’en juger (et Google ne répondra pas plus à la question).
    Tout ça pour quoi ?
    Pour un procès dont on ignore tout (jusqu’à son existence !), en particulier les véritables enjeux. Parce que simplifier, c’est bien beau, mais un producteur reste le principal propriétaire d’un film.
    Sans compter les affabulations, que j’évoque sur mon site, dans le rapport entre les deux hommes : preuve en est des enjeux autour du film/livre et des dates tournants : 2005 (publication du livre ????) 2007 (fermeture de l’éditeur) 2010 (film) 2012 (problèmes avec le producteur concernant le film ET LE LIVRE ????).

    “Zegatt, vous voulez que je détaille sur l’objectivité, où bien Candy, Eric et Ramzy, Rocky, Les Inconnus et Michael Douglas sont des descendants d’aliens ou d’atlantes ?”
    Quelqu’un sur mon site a eu la même réflexion, incriminant les titres de mes articles. Titres ou images, c’est du pareil au même.
    C’est de la forme à l’état pur. D’accord, c’est peut-être insolant, ironique, etc. Ca ne change rien au fond des paragraphes, aux problèmes/questions/doutes qui sont évoqués.
    Quitte à critiquer la forme, autant critiquer la forme rédactionnelle ! Là on rentrera dans le vif du sujet.
    Maintenant, les propos tenus sur internet sont avant tout des textes, les images ne servent que de complément. Si pour véritablement répondre aux questions que soulève LRDP il faut que les partisans du film fassent abstraction des images proposées, un copier-coller sous Word règle la question.

    Et du même coup, un face à face entre les textes de Grimault (cf. forum, article de Lupin, réaction à Cerberus sur FB, articles relayés par Stefff) et ceux incriminés – sans les images ni de l’un ni de l’autre -. Permettra de rendre sa juste valeur aux choses.

    Et paradoxalement, l’image la plus incriminée, pour en revenir au site de Cerberus, ça reste quand même un Big Mac qui aurait dû être un Cheeseburger (ou l’inverse). Bref, avec ce genre d’arguments, on tourne autour du pot plutôt que d’entrer dans les détails.

    Thumb up 4

  6. Zegatt a écrit :

    Je rajouterai :
    Si Don Quichotte (ou autre) c’est de la manipulation / malhonnêteté / subjectivité flagrante ; une insistance répétée sur les mots “tabouret” et “brosse à dents”, c’est quoi, sachant que l’expérience a été faite avec un iPhone ou un cheeseburger, et que ça marche !

    Thumb up 1

  7. Irna a écrit :

    Jacques Grimaud et la redéfinition de la science : http://www.nouvelle-atlantide.org/revue/articles/pseudo-sciences.html

    Sinon, il me semble aussi qu’il y a, en plus de la scatologie, un fond d’homophobie assez présent dans le discours de M. Grimaud : discours gonflés à la testostérone, allusions fréquentes à la supposée orientation sexuelle de ses contradicteurs, cf. page sur “Gollum”, idem dans ses attaques sur N.Isis, utilisation fréquente de “tapette” et autres expressions flétrissantes…

    Thumb up 5

  8. Benoor a écrit :

    Zegatt

    Mais qu’est que vous en avez à foutre du procès en cours ?

    Qu’est ce que cela change à votre compréhension ou non des sites archéologiques anciens dont parle le docu ?

    Est ce que vous vous êtes demandé si toutes ces recherches, synthèses, affabulations, déformations, réecritures pouvaient porter atteinte à l’un des partis dans cette procédure en cours ?

    Thumb up 20

  9. Benoor a écrit :

    Irna

    Après les allégations de secte, gourou, illuminé, ufologue, créationiste, nazi, anti science, mégalo, laid… il ne manquait plus que l’homophobie.

    Je crois que dans un commentaire il dit à une personne qu’elle a du trop fumer. A mon avis, c’est un baron du cartel de la drogue.

    Et pour la pédophilie vous avez rien trouvé ?

    Thumb up 21

  10. Benoor a écrit :

    Thumb up 9

  11. Zegatt a écrit :

    “Mais qu’est que vous en avez à foutre du procès en cours ?”
    Il concerne tout de même LRDP, non ?

    “Qu’est ce que cela change à votre compréhension ou non des sites archéologiques anciens dont parle le docu ?”
    Et vous : Don Quichotte, il y a quel rôle dans les pyramides ? Ou Eric et Ramzy ?

    “Est ce que vous vous êtes demandé si toutes ces recherches, synthèses, affabulations, déformations, réecritures pouvaient porter atteinte à l’un des partis dans cette procédure en cours ?”
    Et ? La réécriture, ça a commencé il y a bien longtemps.
    Grimault copie Tolkien, qui copie “Beowulf”, qui copie les contes celtes, qui copient…?
    Si je suis partial, tant pis. Et si les arguments sont si peu révélateurs, comme vous semblez le croire, pourquoi s’en inquiéter vis-à-vis de la procédure en cours (si seulement elle existe) ? Si je suis le raisonnement, mes propos, ceux de Cerberus, Lupin, et j’en passe peuvent même jouer en faveur de Grimault, je me trompe ?
    Alors on devrait me remercier.

    Et pour votre réponse à Irna, je cite Grimault au sujet de Krasker-Rosen :
    “Le geai paré des plumes du paon (dans son cas, on aurai pu écrire gay, tant il est lui-même incertain de son orientation…).”
    On applaudit des deux mains ?

    Thumb up 7

  12. Zegatt a écrit :

    Du reste, je réponds à vos questions. J’aimerai que vous fassiez pareil (le tabouret et le cheeseburger en particulier).

    Thumb up 3

  13. Benoor a écrit :

    Zegatt, sans point d’interrogation, cela ne ressemble pas à une question.

    Si en toute logique vous parlez de votre message :

    “Je rajouterai :
    Si Don Quichotte (ou autre) c’est de la manipulation / malhonnêteté / subjectivité flagrante ; une insistance répétée sur les mots « tabouret » et « brosse à dents », c’est quoi, sachant que l’expérience a été faite avec un iPhone ou un cheeseburger, et que ça marche !”

    Je ne comprend même pas ce que vous voulez dire ou quelle serait la question…

    Thumb up 10

  14. Jacques Grimault a écrit :

    Zegatt : Désillusions un site informatif comme la page LRDP ? Non, Désillusions est un site de désinformation, masqué derrière des apparences de raisonnements cartésiens, simili zététiciens non scientifiques, mais où l’invective, l’insulte et la rigolade l’emportent sur le sérieux des sujets et des vrais débats : en réalité, ce n’est qu’un nid de Trolls qui bavardent entre eux à l’emporte-pièce sur des sujets – voire des personnes – où leur ignorance apparaît vite, au détours d’une moquerie ou d’un mensonge, où souvent se mélangent des propos dévergondés et des diffamations : on ne peut s’instruire de galipettes et de gaudriole, et ça ne peut que détendre, ce qui – en soit – n’est déjà pas si mal. Ce n’est rien de plus et rien de moins. Ah : un drenier point : ils sont si intelligents, ces Trolls, que je m’amuse à les manipuler et ils ne s’en aperçoivent même pas : c’est tout de même intéressant, cet élitisme de la sottise… Tiens, je vais faire une blague pour ce jour de fête : Zegatt s’appelle Zechagatte

    Thumb up 44

  15. Baobab34 a écrit :

    “guerre”, “affrontement”, “résistance”…
    Cet article est autant paranoïaque sinon plus que les réponses de Grimault.

    Je suis le seul, à me dire : “bon voilà une autre théorie sur les pyramides.” Je me fiche des auteurs, je ne vais pas passer de l’argent pour leur travail et je range cette théorie dans la valise “théories sur la pyramide”. Je compare puis je réfléchit.

    J’ai déjà écrit un article dans ce genre en dessous de l’article de Zegatt.
    Mais Lupin et Zegatt utilisent les mêmes procédés que Grimault sur Facebook. Tous les trois évitent les vrais problèmes qu’on pose, montent la paranoïa au maximum (c’est la guerre des deux cotés, Grimault vous pique votre fric pour les uns, on est bloqué dans la diffusion de notre recherche pour l’autre). Que ce soit vrai ou faux la forme des articles est identique. Et chacun des trois gagne du fric à chaque fois qu’on lit leurs articles ou qu’on va sur leur site.
    Bref chacun des deux cotés traitent l’autre coté de charlatan, de sectaire, de cacas, d’oiseaux, de ce qu’ils veulent et se croient au dessus de la masse d’internautes facilement influençable (les adorateurs de Grimault, les rieurs incapables de raisonner ) qu’ils essayent d’influencer alors qu’on s’en fout de savoir qui a raison qui a tort mais juste savoir la vérité à propos des pyramides.

    Thumb up 8

  16. CerberusXt a écrit :

    Jacques Grimault, en fait, c’est Pouf le cascadeur :

    https://www.youtube.com/watch?v=0oAp06w1OW0

    Même quand il passe pour un gland, c’est “exactement ce qu’il voulait faire” ^^

    Thumb up 12

  17. Zegatt a écrit :

    @ Jacques Grimault
    “Zegatt : Désillusions un site informatif comme la page LRDP ?”

    Cher Antoine Plussihem, merci de ne pas – à nouveau – déformer mes propos.
    Je le compare à votre blog d’informateur où vous déversez de si belle façon votre fiel et vos menaces juridiques.
    A moins que vous ne souveniez plus du site créé par vos soins ? Je vous le rappelle : http://larevdespyr.eklablog.com/

    Thumb up 8

  18. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Mr Grimault puisque vous êtes là, je souhaiterais (et pas que moi voir des preuves de tous ces procès (11 je cris) en cours…
    j’ai moi même des procédures en cours et je peux vous affirmer que rien ne vous empêche d’en publier des preuves.
    Ça serait bien pour votre crédibilité (je n’ais pas débilité) s’il en reste …
    Vous avez surement entendu parler de Raul Julia non ? Son histoire ressemble en tout point à la votre, produire quelque chose de concret (et j’insiste vérfiable) sur au moins vos 11 fameux procès (vous en êtes victimes il parait, pourtant vous êtes prompt à en menacer les autres, d’ailleurs je vous redonne mon mail pour que puissiez mettre à exécution votre menace de procès jeanmarcdonnadieu@free.fr et ce n’est pas un pseudonyme) serait enfin un bon point.
    En effet c’est vérifiable, pas loin dans le temps ni rien, mais là aussi si vous mentez …

    Thumb up 6

  19. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Je précise à slasher que le message ci-dessus s’adresse à mr Grimault, uniquement mr Grimault, rien que mr Grimault…
    Quand je voudrais m’adresser à slasher où un autre je le dirais clairement peut-être même en le citant. 😉

    Thumb up 1

  20. Benoor a écrit :

    Jean Marc Donnadieu, c’est vous dans cet article ?

    http://www.midilibre.fr/2012/01/19/son-anonymat-n-etait-pas-respecte-sur-un-blog,445818.php

    Quelle est la logique ?
    Vous avez intenté un procès en diffamation à l’encontre d’une personne qui vous a fait souffrir sur un forum, et donc vous vous dites que vous pouvez aussi diffamer et ne risquez pas grand chose ?

    Thumb up 12

  21. CerberusXt a écrit :

    Demander des preuves c’est diffamer maintenant ?

    Thumb up 9

  22. Benoor a écrit :

    Cerberus, c’est dommage, une fois de plus vous lisez trop vite, faites des raccourcis…
    Et l’on sent poindre une agressivité à fleur de peau. Qu’en dirait tous vos copains psy de comptoir ?

    Non, demander des preuves sur un procès en cours n’est pas diffamant, c’est juste déplacé.

    Affirmer :
    “Mais je dirais que là aussi c’est l’enfumage, il n’y a pas plus de procès que de beurre en broche, c’est destiné à faire peur, mais comme le reste ça ne marche pas …”
    c’est commencer à diffamer.

    Thumb up 14

  23. CerberusXt a écrit :

    “Cerberus, c’est dommage, une fois de plus vous lisez trop vite, faites des raccourcis…”

    “Et l’on sent poindre une agressivité à fleur de peau. Qu’en dirait tous vos copains psy de comptoir ?”

    Hôpital, charité, toussa.

    « Mais je dirais que là aussi c’est l’enfumage, il n’y a pas plus de procès que de beurre en broche, c’est destiné à faire peur, mais comme le reste ça ne marche pas … »

    Euh, si vous mélangez diverses sources et divers commentaires (vu que cette phrase n’apparait pas ici), il ne faut pas vous étonner de mon étonnement quand au choix du mot diffamation.

    Thumb up 5

  24. Benoor a écrit :

    Cerberus, pardon, le commentaire de Jean Marc Donnadieu est sur la page (1/5) de cet article où la “conversation” a déjà commencée.

    Thumb up 1

  25. Benoor a écrit :

    Oulala, je m’embrouille tout seul… Le commentaire est à l’article “La pyramide des âges et la fin du monde” de ce même blog (1e page, colonne de droite, derniers articles).

    Thumb up 11

  26. watchinofoye a écrit :

    Benoor, tu sembles partir du principe que tout ce qu’on reproche à LRDP ou à ses auteurs ne sera que pure menterie.
    Je te rappelle, encore une fois, que LRDP ne cesse de cracher sur les scientifiques et les accusant de vouloir cacher la soi-disant “vérité” que LRDP expose. “Vérité” basée sur un grand nombre de mensonges, d’omissions et d’exagérations. Et de ce fait, il incite fortement le spectateur à mépriser la science.

    Sans parler du goût obstiné de Grimault pour répondre avec aigreur aux questions qui pourraient contredire ce que dit son précieux film.

    Ton obstination à ne pas vouloir voir ce qu’on te montre me fait sérieusement douter de ta bonne foi.

    Thumb up 5

  27. Benoor a écrit :

    watchinofoye, je pars du principe que tout ce qu’on reproche aux auteurs ne concerne que les auteurs.

    Après votre débat, science vérité blabla… C’est un documentaire qui présente des faits et en tire une hypothèse. Il faut se calmer un peu.

    Par contre, pour parler de ces faits, c’est avec grand plaisir. Les développer, en apprendre plus, imaginer, contre vérifier, toussa toussa avec plaisir vraiment !

    Thumb up 16

  28. watchinofoye a écrit :

    Benoor, si le mépris des auteurs pour les spécialistes du domaine qu’ils abordent ne concerne que les auteurs, ceux-ci sont priés de ne pas le faire communiquer dans un film qui se prétend être un documentaire sans a priori, ni préjugés.

    Thumb up 7

  29. Benoor a écrit :

    je facepalme, tu facepalmes, il napalme….

    Thumb up 3

  30. Jean marc Donnadieu a écrit :

    “Benoor a écrit :
    Jean Marc Donnadieu, c’est vous dans cet article ?

    http://www.midilibre.fr/2012/01/19/son-anonymat-n-etait-pas-respecte-sur-un-blog,445818.php

    Quelle est la logique ?
    Vous avez intenté un procès en diffamation à l’encontre d’une personne qui vous a fait souffrir sur un forum, et donc vous vous dites que vous pouvez aussi diffamer et ne risquez pas grand chose ?”

    Oui c’est moi, [b]non je n’ais un procès en diffamation à l’encontre d’une personne[/b] vous lisez trop vite et faites des raccourcis … 😉
    Par contre vous pouvez constater que j’ai gagné en appel, qu’il n’y a pas eu de recours en cassation, et je vous informe que la personne (pas son hébergeur elle), va avoir un procès de moi mais pas seulement. Pour l’hébergeur le procès au fond est en cours.
    Et je passe sur les tenants et aboutissant que semblez ignorer royalement.
    J’invite qui le voudra à me poursuivre en diffamation, deux ont essayés et ça à fini dans la poubelle, mais tentez votre chance pourquoi pas ? Peut-être qu’un jour un fou furieux paranoïaque arrivera a amener devant un tribunal le fait d’avoir montrer que ce qu’il raconte est de la foutaise. Restera à gagner le procès …

    Sinon je constate que le fan club répond à ces choses là quand on s’adresse à sa seigneurie en personne, et que sa seigneurie elle ne répond pas …

    “Non, demander des preuves sur un procès en cours n’est pas diffamant, c’est juste déplacé.”

    Je demande des preuves que ces 11 procès existent, au moins un, c’est quoi le problème ?

    “Affirmer :
    « Mais je dirais que là aussi c’est l’enfumage, il n’y a pas plus de procès que de beurre en broche, c’est destiné à faire peur, mais comme le reste ça ne marche pas … »
    c’est commencer à diffamer.”

    Apprenez la grammaire française, on y trouve dedans le conditionnel …
    Quand à définir un diffamation, c’est pas chose facile, mais j’ai invité au moins deux fois la personne citée à me contacter pour avoir toutes les informations pour ça, je n’ais pas eu de réponse…

    Thumb up 5

  31. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Mr Grimault menaces des tas de gens de procès en diffamation blablabla, je lui propose de me faire un procès, et je demande les preuves de l’existence des 11 procès où il serait accusé !
    Avouez que ce n’est pas grand chose que de fournir les preuves en questions, et quand on a un monteur vidéo on peut bien facilement anonyme un courrier de la justice en ce qui concerne la partie adverse non ?
    Je le lui fait gratuitement s’il veut !
    Il veut qu’on s’intéresse aux faits ? Soit : Alors je veux voir des preuves des 11 procès contre lui, le pourquoi s’ils existent, c’est bien des faits il parait non ?;-)

    Alors des papiers avec références permettant vérifications comme chaque citoyen en a le droit, en enlevant e nom des plaignants et même avocat s’il le faut, c’est pas la mer (rouge ?) à boire à coté de cette révélation qui va changer l’humanité…

    Thumb up 4

  32. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Pour être encore plus clair :
    Il parait que toutes les informations ne sortent pas parce que procès en cours, à cause d’un escroc blablabla.
    Et s’il n’y avait rien ? Pas d’escroc, pas de procès rien ?
    Que vaudrait tout le reste ?

    C’est bien de se vanter d’avoir 11 procès où on est victime, c’est encore mieux d’en apporter les preuves, c’est plus facile même que le coup des pyramides, peut-il le faire ?

    Thumb up 7

  33. MacEugene a écrit :

    Benoor a écrit :

    je facepalme, tu facepalmes, il napalme….

    Ah je reconnais bien la la prose des ouailles de Grimault. Je sais plus juste s’il s’agit de l’illustre Steff (alias BanHammer) ou de Mani Topa, j’ai la flemme de me retaper leur page. Enfin bon c’est toujours plus facile de raconter des conneries, de menacer ou d’insulter (LA grande spécialité du sieur Grimault) que de dialoguer hein ;).

    Thumb up 5

  34. Nyldal a écrit :

    Mais, Donnadieu, tout le monde s’en fout de tes procès, débrouille toi avec. On en a franchement rien à cirer ! Chaque fois qu’on te voit sur un forum, tu parles de procès et ça devient le bouzin dans tout le thread.

    Et arrête de conseiller aux autre d’ouvrir une grammaire pour trouver le conditionnel, avec tes dix fautes par post (je suis gentil).

    Le fond, c’est quoi ? C’est le documentaire et sa critique. Merci pour tout le monde de poster quelque chose qui a un minimum de rapport avec la choucroute.

    Thumb up 12

  35. Irna a écrit :

    “Après les allégations de secte, gourou, illuminé, ufologue, créationiste, nazi, anti science, mégalo, laid… il ne manquait plus que l’homophobie.”

    Dixit M. Grimault :

    “lui qui n’apporte que son opinion de tapette ventilatoire”

    “cette fiotte fait une vidéo par derrière alors qu’on lui en propose une par devant”

    “Le geai paré des plumes du paon (dans son cas, on aurai pu écrire gay, tant il est lui-même incertain de son orientation…).”

    “qu’ont-ils apporté à leurs contemporains, ces deux-là – car ils sont deux maintenant, ce que je m’explique difficilement, car ces eunuques sont stériles par nature –”

    “lorsqu’on lui renvoie la pareille, il joue à la donzelle offensée… La pucelle sent de plus en plus la crevette défraîchie”

    Comment qualifiez-vous quelqu’un qui croit insulter ses adversaires en faisant allusion à leur supposée orientation sexuelle ?

    Thumb up 12

  36. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Nyldal qui est tu pour dire “on” ? Utilise le “je” ça sera bien mieux. Il y a des gens que ça intéresse cette histoire de procès, c’est un point important et jouer à l’anguille n’arrange rien.

    Thumb up 6

  37. Jean marc Donnadieu a écrit :

    La révélation de la foutaise à la une des magazines conspirozinzins:
    http://www.nexus.fr/

    Thumb up 0

  38. Jean marc Donnadieu a écrit :

    J< f
    http://pangolia.com/scepticisme/article-temoin/index.html

    Thumb up 0

  39. Maître Lupin Maître Lupin a écrit :

    Bonjour à tous,

    Parce que certains commentateurs semblent avoir négligé plusieurs points qui nous tiennent à cœur, nous souhaitons les reprendre ici calmement.

    Comme expliqué la dernière fois (article 1/5), nous inscrivons cet article dans une démarche légitime pour essayer de bien comprendre tous les tenants et aboutissants des débats autour du documentaire La Révélation des pyramides (LRDP). Les différentes étapes de la démarche ont été précisées à l’avance et, si vous pouvez évidemment exprimer votre désaccord sur le principe qui nous guide (examiner la forme PUIS le fond), vous devez reconnaître que nous ne faisons que suivre le plan que nous nous étions initialement fixé. Pour parler du fond, s’il n’y a que cet aspect qui vous intéresse, nous vous prions de bien vouloir attendre l’article 4/5.

    Participant peu aux débats, même sur ce blog-ci, nous l’avons déjà souligné : l’article est écrit sans animosité personnelle, et avec suffisamment de prudence et de mesure, selon nous. Si pourtant vous estimez que la présentation de certains faits est fausse, si vous pouvez apporter des réponses aux questions que nous posons, ou d’une manière générale si vous voulez émettre une critique constructive, nous vous invitons évidemment à nous en faire part, par email ou dans cet espace, en accompagnant votre message ou commentaire des éventuelles preuves qui pourraient soutenir vos arguments. Croyez bien que nous serons tout à fait capables de reconnaître des erreurs ou des imprécisions, façon “pan sur le bec” 🙂

    Car nous sommes évidemment disposés à modifier cet article en fonction des nouveaux éléments qui apparaîtront : c’est bien l’intérêt de pointer du doigt certains aspects qui nous gênent, et de poser des questions ! Tout ce que nous demandons, ce sont des preuves et des réponses : si nous les recevons, certains obstacles à la confiance seront levés, et nous pourrons progresser avec plus de sérénité vers l’étude du contenu de LRDP.

    A part nous bloquer dans notre avancée avant que nous en venions aux faits présentés par le documentaire (je vous rappelle que, si notre démarche collaborative aboutit, un document sera accessible pour que tous puissent répondre point par point sur le fond), nous ne voyons pas très bien ce qu’il y a à gagner à se lancer dans d’infinies querelles, alors que la vérité peut être simplement (r)établie par l’ajout ou la modification de certaines informations. Si donc il y a des éléments objectifs que vous pouvez nous communiquer, ne vous en privez pas. Et les personnes nommées, rappelons-le, disposent avant toute chose d’un droit de réponse.

    Quant à l’ironie et aux sarcasmes dont nous faisons preuve, principalement dans les titres et les légendes des images (l’endroit où aime à s’exprimer Loki, comme nous vous l’annoncions dès la création de ce blog), nous comprenons qu’ils puissent vous paraître lourds, voire hors de propos (nous vous assurons cependant que nous tentons toujours de trouver un lien avec les paragraphes qui précèdent ou suivent, quitte à ce que ce soit uniquement sous la forme de blagues de mauvais goût 😉 !).

    Sommes-nous manipulateurs ? Sur la page de présentation du blog, nous avons clairement exprimé (question 5) qu’il serait illusoire de croire que ce blog ne vous manipule pas d’une certaine manière, surtout avec une définition aussi extensive de la manipulation que celle d’ “influencer vos pensées, vos paroles et vos actes” ! Mais, en même temps, ne croyez-vous pas qu’on vous liste AUSSI tout un tas de conseils, de méthodes et d’outils pour renforcer votre esprit critique et développer vos capacités d’auto-défense intellectuelle ? Si maintenant vous les utilisez à bon escient contre ce blog-ci… C’est justement que vous avez bien compris l’idée – et donc que nous n’aurons peut-être pas travaillé pour rien 🙂 !

    Et si, comme le souligne plus haut Jacques Grimault, tout cela a au moins pu vous détendre, nous sommes bien d’accord avec lui : ce “n’est déjà pas si mal”.

    Nous espérons maintenant pouvoir reprendre le fil de nos articles ; plus vite nous en aurons fini, plus vite nous pourrons aborder une foule d’autres sujets qui nous passionnent, à commencer par la magie !

    Thumb up 13

  40. MacEugene a écrit :

    Yokho, qui a a plusieurs fois posté ici pour questionner Grimault, a écris un article sur le sujet:

    http://yokho.wordpress.com/2013/03/09/la-revelation-des-pyramides/

    Thumb up 3

  41. Caïpirinha a écrit :

    Bonsoir à tous,
    Tout d’abord merci à Yokho l’un des seuls, malheureusement, qui ait su garder un ton aimable et ouvert (pardon pour ceux qui seraient aussi modérés mais que je n’ai pas relevé pour le coup).

    En ce qui concerne la stigmatisation des archéologues et égyptologues :

    Je suis moi-même étudiante en histoire ancienne (attention ceci est dit sans aucunes prétentions d’ailleurs et malgré mon âge avancé 😀 je n’en suis qu’aux prémices de ces études) toutefois, nous apprenons très vite dans notre domaine à rester toujours sceptiques, en premier lieu face aux sources écrites, mais aussi en deuxième lieu face aux preuves matérielles. L’expérience nous a prouvez que certains scientifiques peu scrupuleux ont écarté des éléments de faciès archéologique simplement car ils ne cadraient pas avec leurs hypothèses. L’on sait aussi que nombreux auteurs antiques ont déformé, ou choisi l’information pour aller dans le sens de leurs objectifs (souvent dans un but de propagande, parfois pour glorifier une nation ou cité, etc…). Je ne parlerai même pas du fait que nos sources écrites sont loin d’être contemporaine, (Hérodote -500 av. J-C).
    On peut dès lors s’interroger quant au bien fondé de nos “certitudes” (ici entre guillemets car finalement rien n’est sûr, tout est supposition plus ou moins avérées-vraisemblables-attestées).

    Le ton des partis :

    Comprenez, je ne suis ici ni pour invalider les thèses soulevées par M. Grimault, ni pour les valider. Je vous le dit tout court, je n’ai ni le temps, ni l’envie de faire ces investigations.
    Ce que je remarque par contre, c’est la condescendance de certains, qui prêtent aux spectateurs de LRDP, un sens amoindri de jugement, limite de l’idiotie, ce qui est fortement insultant et stérile qui plus est. Mais ce qui m’interpelle c’est aussi cette animosité, d’un coté comme de l’autre (j’entend par là détracteurs/approbateurs) à vouloir à tout prix convaincre. Si vous ne pouvez croire au sens critique “naturel” de tout un chacun (et à la liberté de penser, hum) alors nous sommes perdus :).

    J’ai pour ma part apprécié le documentaire (suis-je une idiote-qui-ne-peut-penser-par-soi-même-aveuglée-par-un-gourou?), même si en toute objectivité je remarque le biais de certains commentaires dans LRDP, et que cela manque sans doute de justification quant au choix des arguments.
    Il est vrai par ailleurs que la forme “rhétorique” utilisée dans LRDP induit à des réponses sous-entendues. Pourtant cela ne justifie en aucune manière l’arrogance et le dénigrement dont certains sont extrêmement friand.
    J’ai pris ce qui me plaisait de ce documentaire, c’est-à-dire que nous sommes encore bien loin d’avoir réponse à tout et qu’il est possible d’explorer encore bien des pistes. D’autre part, n’en déplaise aux détracteurs, les connaissances que nous avons de l’Egypte, et de l’histoire ancienne en générale, sont en constantes évolutions, nous ne pourrons, je pense, jamais apporté de véritable réponse DEFINITIVE ( du moins jusqu’à la mise au point du voyage spatio-temporel, ahahah, dès lors nous pourrons constater par nous même de qui a tord ou raison).
    Dans tout les cas, et pour conclure, je trouve limitant la volonté qu’on chacun des partis à vouloir avoir le dernier mot, et je trouve qu’un site qui s’applique tant à instruire au sens critique soit si enclin à utiliser des manières réductrices ( parce que je lis beaucoup de condescendance, même si en soit ce n’est pas acide, comme j’ai pu en lire ailleurs…). Et je trouve antagonique l’utilisation d’un ton “rabaissant” pour critiquer une “manipulation”. Ne sommes-nous pas face à deux forme de maniement de la pensée? 🙂
    Je tiens à saluer tout de même l’effort et le travail des contributeurs des articles ainsi que l’auteur et le réalisateur de LRDP, vous m’avez tous appris quelques choses et ouvert à des réflexions qui jusqu’à lors ne m’avait même pas frôler.
    A bon entendeur,

    une lectrice qui ne sait pas et qui l’avoue 😉

    Thumb up 28

  42. Irna a écrit :

    Caïpirinha : il me semble quand même qu’il y a un double langage de la part des auteurs du documentaire : d’une part ils affichent un encouragement à la critique et à la réflexion ; mais d’autre part le documentaire ne donne pas les éléments nécessaires à cette réflexion, pas plus d’ailleurs que M. Grimault dans ses réponses, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elles ne sont pas très pédagogiques.
    Par ailleurs, je n’ai pas l’impression que les “certitudes” soient vraiment du côté des détracteurs ; et c’est justement parce que les scientifiques hésitent généralement à affirmer et s’entourent souvent de multiples précautions sur les limites de nos connaissances que certains arguent de ces incertitudes pour dénier toute validité aux résultats de leurs recherches. Et puis je n’ai encore jamais entendu un scientifique parler de “Révélation” à propos de ses résultats : ce terme, particulièrement lorsqu’on l’écrit systématiquement avec une majuscule, renvoie quand même principalement au domaine de la religion : “Acte pouvant s’exercer suivant divers modes, par lequel Dieu ou la divinité, se manifeste à l’homme et lui communique la connaissance de vérités partiellement ou totalement inaccessibles à la raison; ensemble de vérités ainsi portées à la connaissance de l’homme et constituant le fondement de la religion en question.”
    Intituler son oeuvre “Révélation” est-il réellement une incitation à la réflexion ? ou cela implique-t-il l’existence d’une “Vérité” que l’on cherche à communiquer ?

    Thumb up 12

  43. Caïpirinha a écrit :

    Premier point : je me rend compte que Yokho, que je cite ne s’exprime justement pas ici mais sur d’autre page du même site, aillant passé plusieurs heures en lecture je me suis embrouillée. 😀

    Deuxième point : je prie Lupin de m’excuser, par raccourci j’ai lu son intervention en diagonale et ce matin, avec un regard plus frais, je me rend compte qu’il admet qu’ici aussi est pratiqué une forme de “manipulation” (modéré). 🙂

    Irna : Tout à fait, c’est aussi là ou je voulais en venir lorsque je parle de forme rhétorique, mais tu l’exprime mieux en parlant de double langage. Je ferais preuve d’avantage de réflexion en ce qui concerne le choix de mes mots.
    Je suis aussi tout a fait d’accord, le ton de M. Grimault n’est vraiment pas approprié et n’a pas sa place dans les débats (le ton.. pas l’auteur). Je ne vais pas entrer dans un pseudo-débat de qui a commencer à railler l’autre, oui oui j’ai d’autre chat a fouetté, mais je peux comprendre (et non pas justifier) qu’on utilise le même ton railleur, grossier.. que son interlocuteur.
    Certitude : J’ai justement utilisé des guillemets pour parler de nos “certitudes” ou connaissances, et comme je l’ai dit, rien n’est immobile dans la science (ouf). Toutefois, si M. Grimault a ses certitudes, je peux vous affirmer que certain scientifiques sont bornés et prenne leurs thèses pour argent comptant en excluant l’éventualité de se tromper.
    Comprend-moi (il me semble ne m’être pas mal exprimé pourtant) je ne dis pas que nous sommes entouré d’une conspiration d’archéologues nous berçant d’illusion pour nous éviter de découvrir la “vérité” (d’ailleurs je n’ai pas la prétention de la chercher, la vérité, je préfère l’analyse et les ouvertures de pensées).
    De plus j’ai l’impression que l’on pense que je défend LRDP, ce que je ne fais pas, je dis juste qu’à titre personnel je n’ai pas crié au scandale et à la manipulation, d’ailleurs contrairement à certains je n’ai pas conclu à une civilisation extraterrestre. 😀 Alien, Alien everywhere!?

    Tu relèves un détail intéressant que je n’avais pas remarqué “Révélation” avec une majuscule, malheureusement je ne peux répondre sur l’intention des auteurs (n’étant pas du club… ;)). Mais je te suis, dans l’idée qu’on peut y voir une connotation religieuse toutefois, ce terme n’est pas limité à la définition que tu en donnes je t’invite à prendre en considération les autres acceptions du terme, sinon c’est aussi une sélection subjective 😉 (sans rancune?).
    Aussi, le mot “Pyramides” contient une majuscule faut-il y voir un message codé? ou peut-etre une inspiration anglo-saxonne qui veut que les titres soit assorti d’une majuscules à chaque noms? Je ne sais pas trop, mais je vois l’ambiguité.

    Pour répondre à tes questions, (encore une fois : personnellement) je me positionne souvent en sceptique et j’essaie au mieux d’avoir une réflexion suite à ce que je vois, et je m’en fait une opinion propre, au pire je m’en fiche et ça ne changera pas ma vie :D. Donc pour moi “Révélation” n’est qu’un moyen d’attirer l’attention du spectateur (motif d’attraction…).
    Qu’il y ait des gens crédules il y en aura toujours, vaut mieux essayer de combattre des moulins à vent :).
    J’espère avoir répondu à tes questions.
    Bonne journée

    Thumb up 7

  44. watchinofoye a écrit :

    Caïpirinha :
    En ce qui me concerne, en ne me référant qu’au film, j’ai été consterné par la qualité de son contenu, comme beaucoup. Déformations, omissions, exagérations… Sans oublier que M. Grimault ose parler de diffamation envers lui par ses détracteurs alors qu’il ne s’en prive pas en dedans, et même en dehors, de ce film, avec la mentalité d’un enfant de 5 ou 6 ans.
    La moindre des choses de sa part, s’il est de bonne foi, serait de s’excuser vis-à-vis de la communauté scientifique pour ce genre de médisances. Voire de reconnaître que ce film comporte de très nombreuses erreurs.
    Si ce film, qui je le rappelle servirait d’introduction, comporte autant de lacunes, cela ne présage rien de bon pour la suite.

    Mais je comprends ta requête. M Grimault est un triste bonhomme qui n’a pas vraiment besoin de nous pour se discréditer. C’est pourquoi les articles exposant le film cherchent surtout à analyser le film et son contenu pour que ceux qui le regardent puissent avoir connaissance de ses nombreux défauts.
    À mon sens, il en comporte beaucoup trop, et trop peu d’éléments réellement intéressants, pour s’en servir de base comme étude et encore moins comme référence.
    On ne peut cependant pas omettre de parler des auteurs du film lorsque ce dernier nous laissent des doutes sur l’honorabilité de leurs intentions.

    Je reste surtout sensible au fait d’attaquer la communauté scientifique en général, en la désignant comme une organisation sournoise et entièrement corrompue.
    Certes, certains ne sont pas des tendres et il arrive même que certains soient de parfaits abrutis finis à l’urine, mais il reste encore une très grande majorité de scientifiques, ouverts et passionnés, qui font tout pour faire de nouvelles découvertes pour en apprendre plus sur le monde qui nous entoure.

    Thumb up 9

  45. Irna a écrit :

    “Tu relèves un détail intéressant que je n’avais pas remarqué « Révélation » avec une majuscule, malheureusement je ne peux répondre sur l’intention des auteurs (n’étant pas du club… 😉 ). Mais je te suis, dans l’idée qu’on peut y voir une connotation religieuse toutefois, ce terme n’est pas limité à la définition que tu en donnes je t’invite à prendre en considération les autres acceptions du terme, sinon c’est aussi une sélection subjective 😉 (sans rancune?).”

    Oui, bien sûr, “révélation” n’a pas forcément une connotation religieuse. Mais si l’on ajoute
    – l’emploi de la majuscule (voir par exemple ici http://defidecatholica.blogspot.fr/2012/09/la-revelation-i.html )
    – le parcours de Jacques Grimault qui se présente comme “héritier [d’une] tradition hermétique qui remonte aux anciens Egyptiens”, et donc détenteur de secrets non accessibles au commun des mortels (http://books.google.fr/books?id=3d2ZwWSnWb8C&pg=PA3&lpg=PA3&dq=antoine+plussihem&source=bl&ots=95e5qiTP3m&sig=lv9WGHg6oapym9s5v3r6ISaQpEw&hl=fr&sa=X&ei=vbM0UdT6J8Wt0QXQ24GwCw&redir_esc=y)
    – le fait que Jacques Grimault ne prétende pas apporter des hypothèses ni faire oeuvre scientifique, mais plutôt “lutter pour le Juste, le Vrai, le Bon et le Beau” (http://www.nouvelle-atlantide.org/revue/articles/pseudo-sciences.html en bas de la page, ou http://revelationdespyramides.com/linformateur.php )

    cela me paraît suffisant pour comprendre le sens donné ici à “Révélation”…

    “Toutefois, si M. Grimault a ses certitudes, je peux vous affirmer que certain scientifiques sont bornés et prenne leurs thèses pour argent comptant en excluant l’éventualité de se tromper.”

    Je veux bien le croire, les scientifiques sont des gens comme les autres, il n’y a aucune raison que certains ne soient pas bornés, ou malhonnêtes, ou ce que vous voulez, comme tout le monde 🙂
    Mais on parle là de la *démarche* scientifique : un scientifique “borné” et qui refuse d’admettre l’éventualité qu’il se soit trompé n’est plus dans cette démarche. A mon humble avis M. Grimault n’a *jamais* été dans une démarche scientifique : il part d’une “illumination” ou “révélation” à l’age de 15 ans (http://lesrepasufologiques.overblog.com/une-soiree-avec-jacques-grimault-aux-repas-ufologiques-de-paris ) puis passe le reste de sa vie à chercher les faits qui “collent” avec son idée (j’évite ici volontairement le terme d’hypothèse), en laissant de côté ceux qui ne collent pas, comme on le voit avec l’exemple de “l’équateur penché” ou des alignements magiques où à aucun moment il ne définit strictement les critères qui lui permettent de sélectionner les sites qu’il retient. Pourquoi par exemple Mohenjo Daro, et pas Harappa ou Rakhigarhi qui étaient au moins aussi grandes ?

    Thumb up 11

  46. MacEugene a écrit :

    Mr Lupin,

    Il semble que Mr Grimault vous ait écrit un article remplis d’insultes et d’attaques ad hominem rien que pour vous. Croyez-moi, c’est presque un gage de qualité d’avoir un article à son nom.

    Thumb up 4

  47. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Plus Grimault répond (et il y passe un temps considérable) plus il s’enfonce (contrairement aux pyramides). Le plus drôle étant de le voir essayer de contenir sa scatophilie, mais c’est encore pire, ce mec semble avoir de sérieux problèmes, des noeuds dans le cerveau et un ego qui ne passerait pas sous l’arc de triomphe, mais bon c’est drôle il lui restera à faire un one man show (tout sur de son humour quand les autres se paie sa tête et il y a de quoi!).
    Quelqu’un a put voir l’ombre d’un soupçon de début de preuve d’un atome des onze procès dont il serait la victime ?

    Thumb up 4

  48. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Ha il y revient:
    http://www.facebook.com/notes/pyramids-pooyard-grimault-revelations/lenfer-de-la-b%C3%AAtise-au-quotidien/491423534252634

    Thumb up 1

  49. Big Bad Pete a écrit :

    Je suis VRAIMENT déçu des apparitions de Jacques Grimault sur les blogs, forums et autres pages qui remettent en cause son LRDP…
    http://www.dailymotion.com/video/x4gx53_alain-chabat_webcam#.UUI3cRzkAQc

    Mais je ne dois pas être le seul, n’est-ce pas ?

    Thumb up 6

  50. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Encore des procès (rêvés) en vue :
    http://pangolia.com/blog/?p=1375

    Thumb up 3

  51. Carreidas a écrit :

    Malheureusement cet individu (jacques grimault) fabrique son propre discredit. J avais ete conqui s dans un premier temps par le film des pyramides et j’ai ecoute ses interviews sur la radio ado. Il y a le contenu et il y a l individu. Le contenu etait interessant, puis l individu et son arrogance ont pointe le nez. A la fin de l emission 1 j’etais mal a l aise avec ses hors sujets et sa morgue. Pour la 2e emission, au bout d une demie heure, j’ai decroche du contenu. pas à cause du contenu mais le type et sa suffisance… Il sait tout il a le dernier mot et ne supporte visiblement pas le doute extérieur.

    Il se trouve que je travaille la ou se passe les emissions de cette radio ado. Et un jour ou il n etait pourtant pas prevu d emission pyramide, je le croise dans l immeuble. Il discutait de lemission qu il venait d enregistrer. ca ne parlait pas de pyramides mais de banquiers de mondialisme d elites pourries qu il faudrait faire sauter etc. Lemission qu il venait d enregistrer etait celle-ci :

    http://www.youtube.com/watch?v=iT02mNVPFyU

    Sa voix etait maquillee mais si vous faites bien attention vous reconnaitrez la meme personne (il y a un bug au debut du reglage son de la frequence voix et les memes tics verbaux meme s il essaye de rester serieux). Bref, en ce qui me concerne c etait evident puisqu il parlait de ce qu il venait d enregistrer. En fait l individu en question ratisse large (pyramides / ovni / kabale / magie et conspirations et que sais-je encore…)… Un type vraiment etrange qui aurait gagne a rester anonyme…

    Thumb up 2

  52. Tyrion l'herméneute a écrit :

    Tout d’abord, un grand bravo pour l’article réalisé, à la fois doté d’une solide construction d’analyse et d’humour (ce qui manque beaucoup à certain j’ai l’impression.

    Monsieur Grimault (respectons les formes) se revendique d’un doute méthodique, expression ô combien cartésienne (je renvoie directement au discours de la méthode et aux méditations métaphysiques de notre René national). Or quand Descartes nous parle de doute méthodique, c’est pour refonder une épistémologie solide à partir de base certaine. On se débarrasse avant de l’empirique, puis des mathématiques, voir des idées que l’on a (les deux derniers par le thèse du malin génie). Or René ne s’arrête pas là, il nous pond le fameux cogito sum (et non cogito ergo sum comme on a tendance à l’entendre ) qui affirme l’existence de celui qui pense, à partir du quel il voit pouvoir trouver un fondement épistémologique sûre (par l’intermédiaire d’un Dieu bon et jamais trompeur dont les preuves sont amenées logiquement). Or, c’est la question que je poserais à Monsieur Grimault et à ses suiveurs , où est ce fondement ? Où est la base sûre pour pouvoir réfuter l’épistémologie “dogmatiqueé ? On traite les gens de sceptiques, or je rappelle l’étymologie, ça fera de mal a personne je pense, c’est skopos, la recherche. C’est celui qui ne s’arrête pas à ce qui est dit pour vrai, qui cherche continuellement (et je suis donc fier de me revendiquer comme sceptique). J’ai l’impression que la plupart des arguments de vos suiveurs, monsieur Grimault, ne vont guère loin que quelques recherches lancées au hasard des articles wikipédia. Or, pour l’instant, et je m’adresse aux plus belliqueux, êtes vous aller jeter un coup d’oeil ne serait ce qu’un instant dans une bibliothèque universitaire ou une librairie, qui ne sont pas les temples du dogmatisme (sinon, des auteurs comme Eliade, Jung, ou même une tache comme Onfray en serait absent (je m’excuse pour les onfrayistes présent dans la place, mais c’est viscéral)). L’accusation de dogmatisme est facile. Pour ceux qui accuse d’être critique, allez faire un tour dans la préface de la critique de la raison pur de Kant, ça vous fera du bien. Vous nous promettez révélations et bouleversements, vous dites être au dessus du climat délétère, pourtant, j’ai vu en guise de réponse cabrioles réthoriques (ce qui est facile avec un minimum de culture), insultes (limite racistes et homophobe) et artifices d’un 2e année de licence de com. La forme du documentaire est justifier pour pouvoir toucher plus de gens ? Une telle démagogie relève d’une certaine façon d’une insulte pour le public qui regarde. Autant de didactisme, c’en est a faire froid dans le dos.
    Sinon, pour ceux que cela intéresse, je crois qu’on peut trouver certaines explications dans la doctrine secrète d’Héléna blavstky (fondatrice de la théosophie). L’aspiration mystique et universelle sont les mêmes que celles que l’on peut sentir chez Grimault. L’article de wiki est plutot bien fait, mais je conseille d’aller voir l’oeuvre elle même (trouvable sur le net). On peut aussi sentir poindre quelques touches (façon macédoine) d’ésotérisme, d’herménitisme avec une petite touche d’alchimie.

    Thumb up 6

  53. Vormulac a écrit :

    On y ressent l’envie de surfer sur les peurs millénaristes de 1999 à 2012 (à quant la prochaine fin du monde)

    Un question me taraude, si les “anciens” voulaient nous prevenir de quoi que ce soit, ils auraient pû être plus claire et pourquoi ne pas avoir laissé d’autres indices concernant ce qui nous attend.

    Quant à l’apocalypse de jean de patmos (et non pas saint jean), c’est la vision de Rome est 666 est le chiffre de Néro, donc aucun rapport avec la choucroute.

    @slasher, votre vision de la mécanique quantique m’intéresse, notamment en ce qui concerne la notion de charge, les particules virtuelles et les particules virtuelles-virtuelles.
    Je n’en sais pas autant que M. Penrose, mais comme lui je peut dire qu’on y comprend rien.

    Pour revenir à Grimault, plutôt que de perdre du temps à pérorer et vous imaginer tel un pourfendeur d’obscurantisme, qu’est-ce que vous avec comme temps à perdre pour pondre des paragraphes qui ne veulent rien dire, expliquez nous donc pourquoi vous êtes seul contre tous ?

    L’Histoire regorge de plus ou moins doux dingues aux idée farfelues, parfois même crédible sur le papier, mais uniquement sur le papier.

    De toute façon, c’est vous depuis 15 ans (l’âge où apparaissent certains troubles psychiatrique), c’est votre univers.
    Accepter l’erreur c’est redevenir un simple mortel lambda, qui plus est atteint de troubles mentaux.
    Votre psyché en volerait en morceaux.

    C’est impossible !! Vous êtes Grimault, le seul à avoir TOUT compris.

    Sinon, on trouve des dinosaures, des hommes primitifs, oùkisson les “anciens” ?

    Votre pendant théologique:
    http://www.dieuexiste.com c’est que du bonheur et tu vas te faire un nouveau copain

    Thumb up 3

  54. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    @ Vormulac :

    “Un question me taraude, si les « anciens » voulaient nous prevenir de quoi que ce soit, ils auraient pû être plus claire et pourquoi ne pas avoir laissé d’autres indices concernant ce qui nous attend.”
    –> Tu parles ici de l’hypothèse émise à la fin du film, dont Patrice Pooyard ne prétend pas qu’elle soit une conclusion arrêtée et impavide, ni même une théorie probante ; mais insiste bien sur le fait qu’il entre alors, en la formulant, dans le terrain incertain des suppositions et des hypothèses. Peut-on faire plus clair ?
    Afin de t’apporter des éléments de réponse, je rétorquerai que les dessins, l’écriture, les langues etc. sont tous ammenés à disparaître – ou a suffisamment se modifier, si bien que le message devienne alors indescriptible – en un temps relativement court, en tout cas comparé au cycle de précession des équinoxes (~26000 ans) en question dans le film. En revanche, des monuments mégalithiques aux grandes propriétés antisismiques, eux, ont de grandes chances de perdurer.

    Mais arrêtons là les suppositions et autres divagations, tout comme tes turpitudes inutiles et insensées sur l’auteur, en fin de message… seul le concret, le factuel, le tangible, le vérifiable, le mesurable comptent !

    @ tous : Il est étonnant que vous vous focalisiez sur les hypothétiques intentions cachées de l’auteur, qui reposent uniquement sur vos élucubrations propres, plutôt que sur les aspects strictement factuels – bien que dérangeants, je le concède – présentés dans ce film.
    Qu’est-ce qui est le plus intéressant et important : la symétrie incroyable observée sur des statues de granite ou le fait que, éventuellement, Jacques Grimault tente par la suite de nous l’expliquer à coups d’Atlantes ou d’ET (dont il n’a jusqu’à présent pas fait mention) ?
    Faut-il davantage s’intéresser aux trous coniques, sortes de “carottages” inexplicables dans des pierres dures métamorphiques, ou alors à l’opinion que Mr Grimault pourrait avoir quant à l’outillage utilisé ?
    Devrions-nous impartialement chercher comment les Colosses de Memnon ont été hâlés, déplacés, hissés sur leur socle ou devons nous nous contenter de nous méfier de “grigri” qui va – à coup sûr !! – nous sortir que les aliens les ont déposé là grâce à leurs vaisseaux spatiaux ?
    Faites la part des choses !

    Thumb up 25

  55. Vormulac a écrit :

    @ corruptio

    Premièrement, on se connaît ? D’où tu te permets de me tutoyer, je suis pas ton pote, ou bien serais-tu l’un des innombrables avatars de Grimault ?

    La symétrie a été démontée par un internaute et ça se voit à l’oeuil nu que ce n’est pas symétrique au niveau du menton.

    Avant de faire confiance à quelqu’un, il faut que ce dernier en soit digne et ses intentions claires.

    Deuzio, bien tenté sur les effets du temps qui effaceraient les écrits des “anciens”, seul bémol de taille pyramidale (haha), les peintures rupestres antérieures à la précession des équinoxes (site d’El Castillo 40800 ans, Chauvet 32000 à 21000).
    Argument irrecevable et de mauvaise foi.
    Essaye encore… 🙂

    Thumb up 5

  56. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    @ Vormulac :

    “D’où tu te permets de me tutoyer”
    –> Je croyais que le tutoiement était usuel sur Internet…

    “La symétrie a été démontée par un internaute et ça se voit à l’oeuil nu que ce n’est pas symétrique au niveau du menton. ”
    –> Tu fais ici référence à l’article de quelqu’un qui prétend – le modeste – démonter le travail d’un ingénieur spécialisé dans la précision, qui de plus a publié son travail ; simplement en prenant une seule et unique photographie, en perspective de surcroit, ce qui fausse naturellement toute vérification. Rien de valide, ni de rigoureux.

    “Avant de faire confiance à quelqu’un, il faut que ce dernier en soit digne et ses intentions claires.”
    –> Certes, et ce n’est pas ici le cas du contempteur en question, auquel tu préfères croire plutôt qu’à la publication d’un ingénieur… Je te retourne donc volontiers ce truisme.

    “les peintures rupestres antérieures à la précession des équinoxes (site d’El Castillo 40800 ans, Chauvet 32000 à 21000).”
    Il s’agit là d’exception de conservation, tu conviendras que les bâtisseurs – si tant est qu’il aient tenté de nous laisser un message, ce que je n’affirme pas – n’auraient pu prévoir quelles inscriptions survivraient, lesquelles seraient découvertes par nous, ni comment transcrire ledit message de manière compréhensible pour les millénaires futurs etc…
    Mais là, il s’agit de l’hypothèse de travail exprimée en fin de film, que fais-tu des autres éléments, vérifiables et mesurables, eux ?

    Essaye encore !

    Thumb up 21

  57. Ader a écrit :

    VISIBLEMENT, TOUT LE MONDE SEMBLE BIEN DEMUNI FACE A L ERUDITION DE JACQUES GRIMAULT ! C EST EFFECTIVEMENT PLUS SIMPLE DE S ATTAQUER AU PERSONNAGE QU A CE QU IL PRETEND REVELER. MAIS IL N Y A PAS QUE DANS LE DOMAINE DES PYRAMIDES QUE C EST AINSI
    BIEN A VOUS

    Thumb up 6

  58. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Grimault c’est ça:
    http://zeteticien.free.fr/tribunes/galilee.html

    Thumb up 3

  59. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    @ Jean marc Donnadieu : Toujours aucun argument concret ?

    Voici un articulet de Jacques Grimault qui, à mon sens, répond amplement au torchon que tu viens de linker :
    http://www.facebook.com/notes/pyramids-pooyard-grimault-revelations/scientifiques-contre-pseudo-sciences-un-combat-id%C3%A9ologique-sans-objet-par-jacque/446099802118341

    Thumb up 20

  60. Jean marc Donnadieu a écrit :

    1- Tous les arguments ont déjà été donnés, même celui que je donné.
    2-L’ésotérisme étant un truc de zozos je ne m’y intéresse pas.
    3- Le maximum de temps que j’ai à passer sur ces foutaises c’est 10 minutes par jours pour lire le délires de ses adeptes.

    Thumb up 2

  61. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Ton lien confirme parfaitement le mie, il seprend pour Galilée alors que c’est lui le mystique, le croyant, le dogmatique (“la science c’est du caca, l’ésotérisme c’est bien, j’ai raison sur tout je suis le meileur”, voilà le dogme).

    Thumb up 3

  62. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    @ Jean marc Donnadieu :

    1- Tu n’as apporté aucun argument sérieux et tangible capable d’invalider le travail de Patrice Pooyard et Jacques Grimault, d’autre part je te défie d’en apporter un seul ! Et je ne parle naturellement pas des sempiternels arguments ad hominem voire pire : ad personam…

    2- Tu conclues sur un sujet avant de t’y intéresser ? Je l’avais remarqué, ne t’inquiète pas.

    3- Alors retourne à tes certitudes et laisse chercher ceux qui s’interrogent encore !

    4- Tu n’as pas lu le lien que j’ai donné, tu n’affirmerais pas ostensiblement autant d’inepties.
    Je te défie de citer ne serait-ce qu’une phrase de Grimault qui retranscrirait des idées telles que “la science c’est du caca”, l’ésotérisme c’est bien” ou encore “j’ai raison sur tout je suis le meileur”

    Thumb up 21

  63. Jean marc Donnadieu a écrit :

    1- Relis moi, tu verras que j’ais dis que tout les arguments sont déjà là, et que je n’ais pas grand chose à cirer de ces foutaises en barres.

    2- Relis moi : le sujet j’en ais rien à cirer.

    3- J’ai empêché qui de faire quoi et surtout comment ? Parce que que je ne marche pas dans ces conneries, que j’en ais rien à foutre, j’empêche quelqu’un de faire ce qu’il veut ? C’est du délire pur.

    4- Expliques moi comment tu sais ce que j’ais lus ou pas s’il te plait, je pense que ça intéresse beaucoup de gens ici…
    Tu vois, je ne sais rien de toi, aussi je ne dirais pas ce que tu as lus ou pas, pour faire ça il faudrait que j’associe le fait de ne pas d’accord avec moi sur la lecture d’un texte avec le fait de ne pas l’avoir lu… Je laisse cette vision et interprétation aux zozos “ouverts d’esprit”, moi je ne sais rien de ce que tu as as lus ou pas, et qu’on soit pas d’accord sur le même texte ne permet pas de conclure que tu ne l’as pas lu… Mais je suis fermé d’esprit … 😉

    Tu as déjà pensé à vivre ? Avoir des activités normales ?
    Une copine, faire du sport, avoir des amis en vrais, des trucs comme ça ? Parce que (et je n’affirme rien, remarques le mot “impression”) j’ais l’impression que ça manque, c’est “j’ai raison et si tu ne me suis pas tu es un ennemis, pas ouvert d’esprit”, mon pauvre (non) amis, tu n’as pas l’esprit ouvert, tu as une fracture ouverte du crâne, avec une grosse commotion cérébrale …

    C’est différent de l’ouverture d’esprit:
    http://www.charlatans.info/ouverture-esprit.php

    MAIS TU SAIS QUOI ?
    Si tu es sur d’avoir compris un secret que les autres (ces cons) ne comprennent pas, si ça te fais du bien dans ta vie, si tu ne fais mal à personne, alors je t’encourage !
    Reste là-dedans!
    Tant que ça t’aide et que tu ne fais pas de mal, reste là-dedans, si ça te rends heureux je ne suis pas contre.

    Thumb up 4

  64. Jean marc Donnadieu a écrit :

    Pardon parce que j’ais oublié et on ne peut pas éditer:
    GUIGNOL.
    😉

    Thumb up 2

  65. Zasttava a écrit :

    @ Jean-Marc Donnadieu :

    Cher JMD : keep cool !
    Je me débats avec le COP sur le sujet 1/5.
    De provocation en contradiction, la discuss’ avance péniblement…

    J’aime bien ce terme “guignol”. Mais parfois je lui trouve que “chien de garde” lui sied mieux, non ?

    Thumb up 5

  66. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    @ Jean marc Donnadieu :

    1- Je te relis, et je vois que tu affirmes que tous les arguments sont déjà là sans en citer un seul… C’est un peu facile, non ?
    2- C’est bien ce que je dis, tu te prononces avec intransigeance sur un sujet dont tu n’as rien à cirer… il n’y a pas comme un non-sens ?
    3- Il est vrai que tu ne m’obliges à rien, mais pourquoi venir poster avec conviction sur un sujet dont tu te moques éperdument ?
    4- Je sais que tu n’as pas – ou mal – lu l’article en question simplement car tu en ressors l’inverse de ce qui y est dis. Cite-le précisément et strictement et démontre-moi à partir de là comment tu peux affirmer qu’il dit que « la science c’est du caca, l’ésotérisme c’est bien, j’ai raison sur tout je suis le meileur »

    @ Zasttava : Merci, moi je ne t’ai pas traité de chien que je sache…

    Thumb up 21

  67. Jean marc Donnadieu a écrit :

    “1- Je te relis, et je vois que tu affirmes que tous les arguments sont déjà là sans en citer un seul… C’est un peu facile, non ?”

    Puisque jedis que tous ont déjà étés donnépourquoi en donner 1 ? C’est lecoup du canard en plastique: je t’en donneun tu fini par admettre et part sur le suivant, je connais le procédé et n’y joue pas, tout a été dit point, que tu ne veuille pas comprendre les arguments en question je m’en fous.

    “2- C’est bien ce que je dis, tu te prononces avec intransigeance sur un sujet dont tu n’as rien à cirer… il n’y a pas comme un non-sens ?”

    Non, j’ai envie par moment de faire un commentaire alors je le fait, mais le reste de la journée et la nuit je ne pense pas à cette foutaise. Voilà il n’y a pas d’autre raison que l’envie par moment de commenter, ça te pose un problème ? Ça ne devrais pas tu es ouvert d’esprit non ?

    “3- Il est vrai que tu ne m’obliges à rien, mais pourquoi venir poster avec conviction sur un sujet dont tu te moques éperdument ?”

    Bis repetita: parce que j’en ai envie. Tu vois je te force à rien, je te demande pas pourquoi tu commentes, serait*je plus ouvert d’esprit que toi puisque ça ne me dérange en rien que tu t’exprime sur le sujet ?

    “4- Je sais que tu n’as pas – ou mal – lu l’article en question simplement car tu en ressors l’inverse de ce qui y est dis. Cite-le précisément et strictement et démontre-moi à partir de là comment tu peux affirmer qu’il dit que « la science c’est du caca, l’ésotérisme c’est bien, j’ai raison sur tout je suis le meileur »”

    Alors je te conseille de relire l’article, celui là le film, toutes les interventions de grimaut et ses chien de guerre disent la même chose…
    Enlève tes lunettes en peau de saucisson, referme l’ouverture de ta boite crânienne avant que la cervelle n’n tombe et relis.

    Thumb up 2

  68. Zasttava a écrit :

    @ COP :
    “Zasttava : Merci, moi je ne t’ai pas traité de chien que je sache…”

    Mais moi non plus !
    Comme tu as pu le constater en lisant nos échanges sous l’article 1/5, je n’ai jamais été insultant vis-à-vis de qui que soit.

    Tu manies suffisamment bien le Verbe pour faire la distinction entre le mot “chien”, qui pourrait être considéré comme une insulte selon le contexte, et l’expression “chien de garde”, qui désigne un individu ou un groupe d’individus défendant avec pugnacité un ordre établi.

    Je ne t’ai donc pas “traité”, mais qualifié de “chien de garde”. Au regard de tes commentaires, laissés par ci par là sur le web, je constate simplement que tu défends, inlassablement, avec la hargne et le zèle caractéristique du “chien de garde”, ton “ordre établi” : LRDP.

    (Je t’ai pourtant suggéré de te détendre dans mes post sous l’article 1/5 ! Je sais pas moi, paie-toi un voyage au Myanmar pour apprendre la “coolitude” zen boudhiste 😉 )

    Thumb up 2

  69. Corruptio Optimi Pessima a écrit :

    Tu as le droit de supposer que je défends avec pugnacité un ordre établi, vraiment, libre à toi.
    En attendant, je cherche toujours à expliquer ce qui est présenté par le film et ce n’est vraiment pas vous qui m’y aidez. Si vous en êtes incapables j’irai chercher ailleurs.

    Thumb up 22

  70. Zasttava a écrit :

    @ COP :

    Oh hé, la joue pas malheureux !

    Tiens, spécial dédicace : https://www.youtube.com/watch?v=MHZcYHKbZKw

    Thumb up 2

  71. Émy a écrit :

    Alors ? Quand la suite arrivera-t-elle ? 🙁

    Thumb up 6